INFO

  • Fonction publique : 23.437 fonctionnaires  fantômes
  • 505 milliards de FMG  de KRAOMA détournés : Voahangy, Rabary-Njaka, Arsène, Leclerc, Leloup impliqués
  • Franck Raharison : Une étoile s’est éteinte
  • A la traque des cerveaux : Pourquoi l’Etat ne ferait-il pas chasseur de têtes ?

Maxime de Max

«Le monde se déshumanise car montrer ses émotions est honteux pour certains».


Coup franc

« Le langage politique est conçu pour que les mensonges paraissent vrais et les meurtres respectables et pour donner à du vent l’apparence de la solidité. »

George Orwell William Pitt

Franck Raharison : Emouvantes obsèques

Publié le 23 janvier 2020 - Rubrique: Politique

Franck Raharison, la fine plume dans le milieu du journalisme ne sera plus des nôtres désormais. Décédé le 19 janvier […]

Sud de Madagascar : L’eau autour de la mine Rio Tinto présente un danger

Publié le 23 janvier 2020 - Rubrique: Economie

La mine QMM de Rio Tinto est située dans la région d’Anosy, près de Fort Dauphin, à l’extrémité sud-est de […]

Fonction publique : 23.437 fonctionnaires  fantômes

Publié le 23 janvier 2020 - Rubrique: La une

Voilà le chiffre qui est sorti dans le communiqué du conseil des ministres du 15 janvier dernier. Depuis des années, […]

Se soigner dans des hôpitaux publics : Une véritable souffrance des familles vulnérables

Publié le 23 janvier 2020 - Rubrique: Société

Se soigner et vaincre sa maladie dans les hopitaux publics est un des problèmes sociaux courants à Madagascar. L’inexistence d’un […]

Fanamaivanana ny fitohanan’ny fiara : Aoka mba tsy ho vonjy tavanandro fotsiny

Publié le 23 janvier 2020 - Rubrique: Gazetin'ny nosy

Tao anatin’ny tapa-bolana teo ho eo izay dia nahitana fihenana ny fitohanan’ny fiara eto Andrenivohitra, indrindra fa ny ao afovoan-tanàna, […]

Caricature : 7 jours de RiRi

Publié le 23 janvier 2020 - Rubrique: Divers

Remaniement gouvernemental : des ministres  sont en mauvaise posture

Publié le 23 janvier 2020 - Rubrique: Politique

Qui va remplacer qui ? Telle est la question qui se pose vu que le remaniement gouvernemental s’annonce actuellement très […]

Edito : Tranquillité publique, espérons que ça va durer !

Publié le 23 janvier 2020 - Rubrique: Edito

En matière de circulation, les habitants de la capitale sont plutôt habitués à ce que la police municipale n’intervienne essentiellement […]

Crise au Liban : Angoisse des travailleuses malgaches

Publié le 23 janvier 2020 - Rubrique: Société

Les difficultés socioéconomiques qui sévissent à Madagascar ne doivent pas occulter les problèmes aigus vécus par nos compatriotes à l’étranger. […]

Politique : Qu’est-ce qui se passe en haut-lieu ?

Publié le 23 janvier 2020 - Rubrique: Politique

Le Conseil du gouvernement programmé à Mahazoarivo d’hier matin fut annulé en dernière heure. Puis il a été annoncé la […]

Circulation dans la capitale : Un retour au désordre

Publié le 23 janvier 2020 - Rubrique: Société

Depuis quelques jours, les autorités au sein de la capitale se sont mobilisées pour rétablir l’ordre entre les différents usagers […]

Madagascar : En tête de liste des pays abritant les espèces les plus menacées

Publié le 23 janvier 2020 - Rubrique: Divers

L’union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a mis à jour sa liste rouge des espèces menacées en […]

RN4 et RN6 : le trafic suspendu

Publié le 23 janvier 2020 - Rubrique: Société

L’agence de transport terrestre (ATT), dans son communiqué d’hier a décidé de suspendre le trafic sur les routes nationales 4 […]

Affaire Hasimpirenena et Leva : La société civile insiste sur l’illégalité de leur libération

Publié le 23 janvier 2020 - Rubrique: Politique

Transparency International-Initiative Madagascar, Mouvement ROHY, Association Lampogno, le Collectif des citoyens et des associations citoyennes (CCOC), Fanamby, ONG Hitsy, ONG […]

Reprise des concours d’entrée à l’ENMG : Quid des responsables de l’annulation de la session 2018 ?

Publié le 23 janvier 2020 - Rubrique: Société

Le concours d’entrée à l’école nationale de la magistrature et des greffes (ENMG), sis à Tsaralalàna sera repris cette année […]

Societe

Crise au Liban : Angoisse des travailleuses malgaches

Publié le 23 janvier 2020

Les difficultés socioéconomiques qui sévissent à Madagascar ne doivent pas occulter les problèmes aigus vécus par nos compatriotes à l’étranger. […]

Politique

Gazetin'ny Nosy

Tsy nanafina ny alahelony ny mpiasam-panjakana

Publié le 23 janvier 2020

Tsy mba niandry ela, roa na telo volana, toy ny mpitranga hatramin’izay ny nisitrahan’ny mpiasam-panjakana ny fiakaran’ny karaman’izy ireo 13% […]

Edito

En matière de circulation, les habitants de la capitale sont plutôt habitués à ce que la police municipale n’intervienne essentiellement […]

Lire la suite

VISITEURS

2874

En matière de circulation, les habitants de la capitale sont plutôt habitués à ce que la police municipale n’intervienne essentiellement que pour règlementer les véhicules et les différents moyens de transports, et ont douté que de telles règlementations puissent un jour s’imposer à leur égard. Pourtant, nous avons pu constater que ces derniers jours, les responsables ont commencé à jouer un rôle plus actif pour veiller à ce que le déplacement des piétons ne puisse plus entraîner des embarras au niveau de la circulation. Les commerçants ambulants qui ont donc été expulsés de manière à ce que le trottoir soit désormais à l’usage exclusif des piétons, et les marchés tels que le marché de Mahamasina ont également été régulés en quelque sorte jeudi dernier. Une bonne nouvelle peut-être, puisque la tranquillité publique commence de jour en jour à être assurée à Madagascar, du moins pour l’instant. De même, même s’il est surprenant de voir que les citoyens ne parviennent à respecter les règles minimum d’éthique qui s’impose dans une société que si l’Administration ne procède à des actions concrètes d’éducation et de sensibilisation, c’est toujours mieux que rien. Cependant, les revendications des commerçants qui estiment « être en droit d’exploiter ces lieux publics » semblent être de plus en plus inquiétantes, pour ne pas dire … atypiques. En effet, la vie de ces personnes concernées ont beau dépendre de la possibilité pour eux de se servir de ces endroits, il n’en demeure pas moins que leur présence constitue une des raisons principales qui engendrent des troubles à l’ordre public. Cela dit, les enjeux sont contradictoires, puisque l’intérêt de tous ne semble pas plaire à certains, certains qui ont également leurs arguments de défense en la matière. Sur ce point, nous espérons que le rôle de la police durera assez longtemps, du moins en attendant que les usagers de la voie publique aient acquis la leçon. Il est souhaitable qu’une solution équitable soit bientôt prise pour réguler la situation de ces commerçants ambulants qui, peut-on dire, sont pour le moment privés d’une partie de leurs moyens de survie.

Hariantsa R.

Archives

  • janvier 2020 (385)
  • 2019 (503)
  • 2018 (499)