INFO

  • Une Novice vs un Has-been : Rinah défend son bifteck et veut imposer l’Embraer 190
  • Hausse des prix à la pompe : Choc pétrolier en vue, comment la population réagira-t-elle ?
  • Etat de droit : L’ex-DG de la Cnaps va-t-il finir par réintégrer la prison ?
  • Le conseil des ministres type : Les dures réalités des bas quartiers

Maxime de Max

Comment fermer les yeux sur cette guerre opposant la Russie et l’Ukraine ? En effet, les retombées négatives sur le plan socio-économique de ces joutes militaires, vont d’ici peu nous parvenir malgré notre éloignement. En approfondissant un tant soit peu notre vision de la réalité, et surtout en essayant d’être impartial autant que possible, bon nombre de pans de l’histoire peuvent être explicités.

Par la gestion judicieuse des interfaces, la deuxième guerre mondiale de 1939-1945 peut être perçue autrement dans une autre facette de l’histoire. Il est vrai qu’en France, le Maréchal Pétain, chef de l’Etat français de ce temps et signataire de l’Armistice, par cette décision politique, s’était rangé du côté de l’Allemagne Nazi, avait été vilipendé par certains de ses compatriotes comme le Général De Gaulle et ses alliés. Cette prise de décision avait été qualifiée de traître à la nation pour les uns, et de courageuse  pour les autres.

Mais le fait était là, sans cette décision très controversée, il y aurait eu une hécatombe du côté des militaires et civils français. A l’issue de cette deuxième guerre mondiale, le Général De Gaulle avait gagné sa bataille avec l’aide des alliés, et on a vu son aura augmenter d’une manière exponentielle quand il fut porté en triomphe par le peuple français. Quant au Maréchal Pétain qui avait fait taire son ego pour sauver des millions de ses compatriotes à la vue de la supériorité militaire allemande de ce temps, il a dû supporter les avanies d’une ingratitude avérée.

Dans notre révision sur les chutes socio-politiques de cette dernière guerre mondiale où l’on a vu : un Maréchal adoptant une politique humaniste pour ses administrés, et un Général patriote va-t’en guerre, l’opinion publique friand de l’héroïsme gagnant de ce temps, avait vite fait son choix qui était pour ce dernier.

Aujourd’hui, l’histoire est un éternel recommencement. Le Président ukrainien Zelenski, sous l’encouragement du monde occidental, continue de résister militairement aux Russes en sacrifiant sans état d’âme son peuple. Et l’on se demande jusqu’où dans la destruction, ou quelle limite de pertes de vies humaines peut-on supporter pour être qualifiés de patriotes et de héros pour son pays ? La dimension politique d’un vrai chef d’Etat est ici mise à contribution.

Si l’on se réfère au début de la guerre, la Russie était nettement supérieure en matière d’armement que l’Ukraine. Grâce à l’aide occidentale, la capacité de résistance de cette dernière s’est de plus en plus étoffée, mais les dégâts matériels sont énormes, et la détresse humaine à son paroxysme.

Jusqu’ici, cette guerre géostratégique opposant la Russie et l’OTAN qui manipule l’Ukraine, n’a fait que des victimes civiles ukrainiennes par millions (on entend par cela : les blessés, les morts et ceux qui sont poussés à l’immigration). En effet, l’Occident attise la guerre sans la faire, mais il alimente la rébellion par des armes de défense sophistiquées. L’objectif inavoué de l’OTAN est d’évaluer le potentiel militaire russe, et pour cela, il n’y aura plus de meilleure opportunité que cette guerre.

Porté par des encouragements flatteurs du clan occidental, le Président qui était acteur de son État, plane désormais sur son aura surdimensionnée. Il a sacrifié son peuple pour son statut de HÉROS DE GUERRE, mais il n’aura jamais une prestigieuse dimension politique comme le Maréchal Pétain qui a su préserver ses ouailles d’un massacre certain par les nazis. Zelenski ne serait qu’un va-t’en guerre de plus comme les héros cornéliens de jadis et naguère.

Max Randriantefy


Coup franc

CITATION DE LA SEMAINE : “Les politiciens sont les mêmes partout. Ils promettent de construire un pont même là où il n’y a pas de fleuve.”

Nikita Khroutchev

CHRONIQUE DE N. RAZAFILAHY : La menace de la faim

Publié le 19 mai 2022 - Rubrique: Politique

A partir des  retombées économiques sur le plan du commerce international, tous les pays du monde entier  craignent que cette […]

Médiature de la République : Me Lala Ratsirahonana en mauvaise posture

Publié le 19 mai 2022 - Rubrique: Politique

A travers une cérémonie organisée le 21 mai 2021 à Isoraka, Me Lala Ratsirahonana a pris officiellement sa fonction en […]

Education à Madagascar : On reste sur la forme !

Publié le 19 mai 2022 - Rubrique: Politique

Avec la pré-campagne présidentielle lancée, les politiciens se battent dans l’espoir d’un avenir matériel meilleur au sein des institutions de […]

Vaonalaroy Randrianarisoa : Arnaqueuse de haut vol

Publié le 19 mai 2022 - Rubrique: Politique

Vaonalaroy Randrianarisoa fait à nouveau parler d’elle. Cette ex-Ministre de l’Artisanat, de la Culture et du Patrimoine (pendant le mandat […]

Drive letter

Publié le 19 mai 2022 - Rubrique: Politique

The power and sovereignty belong to the people, it’s never a good idea to underestimate it ! If the Malagasy […]

Ministère de l’Eau – Financement de l’UE : Un pourboire pour l’Etat malgache

Publié le 19 mai 2022 - Rubrique: Politique

Selon bon nombre d’observateurs, le régime actuel est un gouvernement mendiant. L’on attend toujours des aides étrangères pour démarrer un […]

Elections à venir : l’Afrique du Sud soutiendra Madagascar

Publié le 19 mai 2022 - Rubrique: Politique

L’Ambassadeur de l’Afrique du Sud à Madagascar, Sisa Ngombane, a tenu hier à Alarobia une rencontre avec le président de […]

EN BREF

Publié le 19 mai 2022 - Rubrique: Divers

Augmentation salariale Simple effet d’annonce L’augmentation salariale promise par le Président en début de mois de mai pour le secteur […]

Industries locales : Absence de soutien de l’ANMCC

Publié le 19 mai 2022 - Rubrique: Divers

La protection des industries malgaches est la principale mission de l’Autorité Nationale chargée des Mesures Correctives Commerciales (ANMCC). L’ANMCC en […]

Action sociale : le plan de travail à améliorer

Publié le 19 mai 2022 - Rubrique: Divers

La distribution d’aides sociales laisse à désirer à Madagascar. On en a déjà fait le constat à de nombreuses reprises […]

Lutte contre la malnutrition sévère chez les enfants : Manque cruel de budget

Publié le 19 mai 2022 - Rubrique: Société

« Le monde est en passe d’assister à une explosion catastrophique des taux de malnutrition sévère chez les enfants », […]

Mines – Travail des enfants : une lutte perdue d’avance

Publié le 19 mai 2022 - Rubrique: Société

Dans sa pseudo lutte contre le travail des enfants dans les mines de mica dans la région Anosy, le ministère […]

Prix plancher de la vanille verte : Les paysans forcés d’accepter

Publié le 19 mai 2022 - Rubrique: Economie

L’Etat a proposé un prix plancher assez bas avec 75 000 ariary le kilo de la vanille verte. Les paysans […]

Foire Internationale de Madagascar : Focus sur l’innovation

Publié le 19 mai 2022 - Rubrique: Economie

La 16ème édition de la Foire Internationale de Madagascar (FIM) se tiendra au Forello Expo Tanjombato à partir d’aujourd’hui jusqu’au dimanche 22 mai.  Pour […]

Tolom-bahoaka : revy fotsiny fa tsy nisy nilana azy

Publié le 19 mai 2022 - Rubrique: Gazetin'ny nosy

Arakaraka ny nanaovana tolom-bahoaka teto Madaga­sikara no nampahantra ny vahoaka Malagasy.Tsy nahitana vokany ny tolona nataon’ny Menalanba sy ny Sadiavahy tamin’ny voalohan’ny fanjanahantany.  […]

Economie

Foire Internationale de Madagascar : Focus sur l’innovation

Publié le 19 mai 2022

La 16ème édition de la Foire Internationale de Madagascar (FIM) se tiendra au Forello Expo Tanjombato à partir d’aujourd’hui jusqu’au dimanche 22 mai.  Pour […]

Politique

Médiature de la République : Me Lala Ratsirahonana en mauvaise posture

Publié le 19 mai 2022

A travers une cérémonie organisée le 21 mai 2021 à Isoraka, Me Lala Ratsirahonana a pris officiellement sa fonction en […]

Gazetin'ny Nosy

Inty sy Nday

Publié le 19 mai 2022

93 taona ny « Madagasikara an’ny malagasy » Vaninandro iray tsy azo kosehina eo amin’ny tantaran’ny firenena malagasy ny faha-19 […]

Edito

Les détenteurs de pouvoir à Madagascar sont à mille lieux des responsables dans les pays Nordiques ou même dans certains […]

Lire la suite

VISITEURS

4317

Les détenteurs de pouvoir à Madagascar sont à mille lieux des responsables dans les pays Nordiques ou même dans certains pays développés tels que l’Allemagne ou la Suisse. Dans ces pays, les ministres et autres dirigeants prennent le transport en commun ou  se déplacent même à vélo. Ils n’ont pas besoin d’avoir plusieurs gardes du corps au moindre déplacement et encore moins des gardes du corps qui poussent leur chariots quand ils font des courses. Chez nous être ministre, être secrétaire général ou être directeur général c’est l’occasion en or de voir son train de vie décoller du jour au lendemain : carburant, crédit téléphone, loyer ou maison de fonction, plusieurs voitures luxueuses, généralement neuves à disposition non seulement de la personne concernée mais parfois de sa famille. Du jour au lendemain leurs voyages à l’étranger leur permette de s’enrichir rapidement à coup d’indemnités de déplacements que Lalatiana avait soulevé du temps où elle était journaliste, à l’époque elle disait que Onitiana Realy quand elle se déplaçait à l’étranger touchait 300 dollars par jour. Aujourd’hui c’est Lalatiana Rakotondrazafy qui touche certainement plus que cela ainsi que son mari du temps où il était secrétaire général. Autant d’argent du jour au lendemain et cela explique l’appétence de ceux qui déposent leurs CV, de ceux qui défendent l’indéfendable, de ceux qui n’osent pas dire “non Monsieur le Président, ou Monsieur le Premier Ministre ou Madame ou Monsieur le Ministre, cela est contraire à la loi, cela ne se fait pas, vous avez eu tort etc”, pour pouvoir en réalité non pas servir l’Etat, non pas servir la population mais avoir un train de vie qu’en dehors de la politique ils ne pourraient pas avoir. C’est pour avoir un quotidien mirobolant que le népotisme est devenu la religion de ce régime et que les mari et femme qui se trouvent chacun aux commandes ou à des postes de responsabilités importantes devient normal. Aussi, découvrir une ancienne ministre faire un chèque sans provision n’a finalement rien d’étonnant, car redescendre sur terre est difficile quand on a l’habitude du luxe aux frais de la princesse. Ce qui par contre est étonnant c’est la clémence du juge, à moins que désormais établir un chèque sans provision ne mène pas directement à la case prison avant le jugement définitif. Ce qui arrive à l’ancienne ministre peut arriver à bon nombre de ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui car même s’ils se remplissent les poches, il y a un jour tout cela va s’arrêter et quand il s’agira d’acheter du crédit, de payer son carburant, de devoir se déplacer avec sa propre voiture, les choses deviennent compliquées.

La Rédaction

Archives

  • mai 2022 (366)
  • avril 2022 (409)
  • mars 2022 (596)
  • février 2022 (548)
  • janvier 2022 (552)
  • 2021 (540)
  • 2020 (521)
  • 2019 (503)
  • 2018 (499)