INFO

  • 20 ans de nous, 20 ans de vérité imprimée.
  • 20 ans de vérité imprimée. Nous sommes solidaires. Toutes les vies comptent.
  • Nous sommes solidaires. Nous sommes Ikongo.
  • Nous sommes Ikongo et toutes les vies comptent.

Maxime de Max

L’écoute n’est pas le point fort du gouvernement !

Dans les rues, les journaux, sur les chaînes télés, sur les radios et les réseaux sociaux et même sur les colonnes de la Sentinelle, on a beau aboyer, mais la caravane des crimes commis et des délits réalisés dans le pays, passent dans les oubliettes comme une lettre à la poste. Il est vrai que la majorité des plaintes sur des forfaits criminels dans les domaines divers de la vie sociétale, ne trouve aucune réponse de la part du pouvoir.

 Effectivement, nos dirigeants qui se prennent pour les dépositaires du savoir, considèrent les Malgaches comme des chiens qui ne méritent pas l’écoute des chastes oreilles du pouvoir. Alors, on se demande encore s’ils sont à leur place pour servir leur pays ou se servir du pays pour leurs propres intérêts. Après quelques années dans l’exercice de leurs fonctions, on est en droit de dire que c’est la deuxième assertion qui prévaut à Madagascar actuellement.

 Ce mutisme doublé de l’absence d’efficience dans la réactivité de la part des responsables à l’ère de la communication, prouve qu’ils sont loin des préoccupations de survie de nos concitoyens. Il est temps de mettre fin au dédain avoué de nos gouvernants.

 A l’instar des jugements que portent les médias sur les sportifs dans les actions qu’ils entreprennent sur terrain, il se trouve que maintenant, c’est le tour de nos gouvernants d’être scrutés et jugés par la population selon leurs prestations.  La célérité dans la réactivité, sera prise comme indicateur de l’efficience d’une structure étatique pour la résolution de chaque problème inhérent à la survie. Pour que nos dirigeants prennent comme leurs les préoccupations du peuple, il leur faut vivre avec les mêmes conditions que la population vit.

En effet, ces hauts commis de l’État sont généralement déconnectés de la réalité du pays. Leurs familles et eux-mêmes vivent comme des Occidentaux affranchis des contingences financières relatives à la survie, ce qui n’est plus le cas à Madagascar.

Pour éradiquer la corruption et le trafic d’influence, la déclaration de patrimoine pour ces hauts commis de l’Etat ne suffit plus, d’autres mesures d’accompagnements nécessaires à la moralisation des dépenses publiques doivent être prises comme :

1) le devoir de scolariser leurs progénitures dans les établissements d’enseignement public pour qu’ils se sentent plus concernés par la qualité de l’éducation, car celle-ci est un fer de lance pour sortir de la pauvreté. Il est plus que nécessaire en ce moment de réinstaurer la confiance entre administrateurs et administrés.

2) Les tenants du pouvoir doivent subir autant que la population les vicissitudes de la circulation. Pour cela il faut en finir avec les  voitures ouvreuses munies de gyrophares qu’on peut désormais qualifier d’abus de pouvoir, surtout quand ils font fi des panneaux indicateurs et des autres usagers. Cette mesure aura pour but de faire prendre conscience  en haut lieu, des conditions lamentables de déplacement qui nécessitent une vigilance accrue de toutes les parties prenantes. On doit désormais œuvrer jour et nuit pour entretenir la fluidité de la circulation, qui est en partie responsable de la santé économique du pays. Comme dans les nations développées, les travaux de réparation des rues et routes peuvent se faire la nuit pour éviter les embouteillages monstres, même si cela s’avère être un peu plus cher. Le prétexte fallacieux inhérent à la cherté de cette intervention nocturne n’est aucunement valable dans la mesure où les fêtes, les inaugurations, les déplacements budgétivores à l’extérieur ou à l’intérieur de Madagascar sont encore de mise.

3) Les représentants de l’État se doivent de ne boire uniquement que de boissons hygiéniques quand ils sont en mission car on ne prend pas d’alcool pendant les heures de travail. L’application de cette mesure est dissuasive pour les responsables férus d’apéritifs  alcoolisés, car au moins elle aura le mérite de les retenir dans leurs  bureaux respectifs au lieu du fait qu’ils  se ruent dans des cocktails de tout bord pour étancher leur soif. Ils seront pour ces faits de bons exemples pour le renouveau de l’administration.

4) Il faut qu’on arrête de faire des tournées dans une structure aménagée  empêchant les autorités de s’imprégner de la réalité d’une région visitée. Une venue impromptue et incognito sera propice pour voir et constater de visu tous les abandons de postes tellement courants chez nos fonctionnaires qui bénéficient pour cela de toute une chaîne de complicités dans l’administration. Assainir cette dernière participe au nouvel essor que pourra prendre le pays, car la région qui accueille les représentants de l’État ne sera plus amenée à faire des dépenses inutiles et improductives qui ne serviront qu’à affermir le culte de la personnalité de certains …

5) Les services du protocole doivent faire en sorte qu’une  autorité  étatique (Président, ministre), ne se trouve en aucun cas en compagnie d’un personnage véreux ou soupçonné de l’être sans qu’il ne soit lui-même traité de corrompu et impliqué dans des affaires louches de ce dernier.

6)   S’abstenir de faire un déplacement officiel avec une multitude de conseillers (ministres ou autres…) quand on sait que les indemnités de mission  de ces derniers sont énormes, surtout quand la mission est à l’extérieur du pays. Il est à noter que l’importance de la délégation détermine le niveau de compétence personnelle de la personnalité assistée. Plus elle est nulle sur les futurs sujets de discussions, plus elle a besoin de conseillers pour l’épauler. C’est souvent le cas de postes politiques qui nécessitent une multitude d’assistants techniques maîtrisant les sujets en cours de traitement, et qui sont à la charge du budget d’une structure étatique qui utilise l’argent des contribuables trop souvent dépensé sans aucune moralité. Nous sommes dans un pays pauvre, et il nous  faut vivre selon nos moyens. Les mesures prises sur ces faits peuvent nous permettre de  faire des économies sur les dépenses publiques.

7) L’achat des véhicules de fonction doit profiter à notre fleuron national KARENJY qui sera la marque porteuse de notre nationalisme, mais aussi un signe distinctif d’un utilisateur administratif et non un signe extérieur de richesse comme le veulent nos députés. Les avantages étant d’avoir des pièces de rechange faites au pays, ainsi qu’une consommation moindre en comparaison des grosses 4×4 des autres marques internationales. Par conséquent, le budget en termes de carburant  pour tout usage administratif à Madagascar peut être reconsidéré à la baisse.

 Ces suggestions de mesures à prendre, provenant d’un chien qui hurle à la mort de son pauvre pays, aurait-il une oreille compatissante capable d’insuffler un renouveau à la moralisation  d’un monde en détresse ?

Max Randriantefy


Coup franc

« La politique et l’église, c’est la même chose. Elles maintiennent les gens dans l’ignorance. Ces prêtres sont des imposteurs. La seule bonne chose qu’ils vous annoncent, c’est la mort. Parce que, après tant de souffrances, tout ce qu’ils ont à proposer, c’est de mourir et d’aller au paradis. »

Bob Marley

De quoi sera-t-il fait ?

Publié le 22 mars 2023 - Rubrique: Edito

D’abord, personne ne peut prétendre connaître quand  est-ce qu’elle aura lieu la  fin de la période qui précède le  début  […]

Andry Rajoelina : Lâche les députés et les sénateurs

Publié le 22 mars 2023 - Rubrique: Politique

Connu et réputé être rancunier, Mamimbahoaka fait son choix en écartant les élus parmi lesquels il a l’absolue majorité. Quelle […]

Election juste : Garant de la stabilité du pays

Publié le 22 mars 2023 - Rubrique: Politique

L’évolution de Madagascar vers un pluralisme démocratique s’est heurtée et continue de heurter actuellement par l’absence d’un cadre idéal pour […]

Pour son anniversaire : Lola Rasoamaharo s’offre un cadeau d’une très grande valeur

Publié le 22 mars 2023 - Rubrique: Politique

Pour son anniversaire qui arrive bientôt, Lola Rasoamaharo, Président Directeur Général de La Gazette de la Grande île, prévoit de […]

Atmosphère électorale : Recherche d’apaisement

Publié le 22 mars 2023 - Rubrique: Politique

A huit mois de la date prévue par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) pour effectuer les élections présidentielles à […]

Polytechnique Vontovorona : pas de Codis pour les grévistes

Publié le 22 mars 2023 - Rubrique: Politique

L’université à peur des étudiants, c’est ce qu’on peut déduire après que le conseil de discipline des quatre meneurs de […]

Couverture forestière : Plus que 10% de l’île

Publié le 22 mars 2023 - Rubrique: Politique

C’est catastrophique. Madagascar ne possède plus que 8 millions d’hectares de forêts, soit 10% de sa superficie, d’après les chiffres […]

Drive letter

Publié le 22 mars 2023 - Rubrique: Politique

La Gazette n°5983 du 15/03/23 Drogues  dures et corruption : Impunité pour les Sri-lankais This expulsion without trial is another […]

Visiteurs en ligne : www.lagazette-dgi.com

Publié le 22 mars 2023 - Rubrique: Politique

Nos remerciements à vous chers lecteurs, qui suivent notre quotidien en ligne. Hier, vers 22 heures du soir, nous avons […]

Sur le chemin du déclin

Publié le 22 mars 2023 - Rubrique: Politique

Celui qui est allé trop haut a peur de chuter et c’est ce qui arrivera. Un adage malgache dit « […]

Droit de réponse du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESUPRES), lié à l’édito de la Gazette de la Grande Ile, paru le 20 mars 2023

Publié le 22 mars 2023 - Rubrique: Politique

Suite à l’édito du 20 mars dernier, le Ministère a donné sa version et a apporté quelques éclaircissements sur quelques […]

Présidentielle : Les connexions du candidat « Siteny » avec les milieux d’affaires russes

Publié le 22 mars 2023 - Rubrique: International

Siteny Randrianasoloniaiko, qui se présente à l’élection présidentielle, peut compter sur ses relations économiques avec la famille de Marius Vizer, […]

Ramassage d’ordures : La SMA fait recours à plus de main-d’œuvre

Publié le 22 mars 2023 - Rubrique: Société

Lundi 20 mars, la Société Municipale d’Assainissement (SMA) fait recours au recrutement d’éboueurs temporaires, à compter du 1er avril prochain. […]

Marché d’Ambohijatovo : Fin des travaux, vers le mois de juin

Publié le 22 mars 2023 - Rubrique: Société

A titre de rappel, le marché d’Ambohijatovo a été incendié dans la soirée du 27 août 2022. Un tiers des […]

Trisomie 21 : Un pas de plus vers l’inclusion

Publié le 22 mars 2023 - Rubrique: Société

Une petite pensée pour les Malgaches atteints du syndrome de Down ou Trisomie 21. La Trisomie 21 est une anomalie […]

Politique

Election juste : Garant de la stabilité du pays

Publié le 22 mars 2023

L’évolution de Madagascar vers un pluralisme démocratique s’est heurtée et continue de heurter actuellement par l’absence d’un cadre idéal pour […]

Gazetin'ny Nosy

Fifidianana filoha : Tsy mazava ny vola hatramin’izao

Publié le 22 mars 2023

Ady hevitra be ity fifidianana ity amin’izao fotoana izao. Fito Volana sisa dia migadona ny fotoana ny fifidianana fihodinanana voalohany. […]

Edito

D’abord, personne ne peut prétendre connaître quand  est-ce qu’elle aura lieu la  fin de la période qui précède le  début  […]

Lire la suite

VISITEURS

10347

« Pour la plupart des hommes, la guerre est la fin de la solitude. Pour moi, elle est la solitude

définitive. »

Albert Camus

Archives

  • mars 2023 (490)
  • février 2023 (643)
  • janvier 2023 (678)
  • 2022 (624)
  • 2021 (540)
  • 2020 (521)
  • 2019 (503)
  • 2018 (499)