La Gazette de la grande ile

Pasteur Mailhol : Guignol est dans la place

Publié le 12 septembre 2018

Parmi les 36 candidats, il y a de nombreux comiques. Le plus hilarant d’entre eux est le pasteur Mailhol. Après avoir annoncé avec tambours et trompettes qu’il serait Président de la République en 2013, il s’est ridiculisé en se rétractant. Sa crédibilité en a pris un coup. Par la suite, sa réputation a été réduite à néant en raison du grave incident survenu à Ambohipo. Pour rappel, son garde du corps a sorti son arme à feu afin que le véhicule de Mailhol puisse se faufiler à travers les embouteillages notoires de ce quartier populaire. Agacés par cette démonstration de force abusive, les riverains ont mis le feu au véhicule 4×4 rutilant du pasteur, lequel a failli se faire lyncher. Malgré cet épisode malheureux, Mailhol, le pape de l’Apocalypse (du nom de sa secte) ne lâche pas l’affaire. Il croit en son étoile de David. Il revient à la charge en présentant sa candidature à la magistrature suprême. Son crédo est la refondation de la nation par le renouveau religieux. Pourtant, Mailhol n’est pas l’Agneau de Dieu qui lave les péchés du monde. Derrière le dévot se cache un escroc notoire. Sa façon péremptoire de déverser des versets bibliques ne lui confère aucune grandeur spirituelle et sa soutane ne lui attribue aucune sagesse. Pourtant, ses fidèles sont convaincus du contraire. Il ne serait ni un faux prophète, ni la réincarnation du Mal. Pour eux, il est le représentant de Dieu le Père sur terre. Rien que ça. Ils voteront pour lui. Avant cela, ils lui offriront un dixième de leurs revenus, et même davantage, pour financer sa campagne. En attendant que Dieu, dans son incommensurable bonté, le leur rende au centuple, ils continueront à crever de faim car il est évident que Mailhol le mariole n’est pas apte à les mener vers la Terre Promise. Mailhol a beau tenir un chandelier dans une main et un chapelet dans l’autre, cela ne fait pas de lui un samaritain et un faiseur de prodiges. Il n’a pas de solution sérieuse même si le livre de l’Apocalypse est supposé transmettre un message de salut. Pour combattre l’insécurité, Mailhol se contentera de poser la main sur la tête des bandits de grand chemin. Pour lutter contre les puces porteuses de la peste, il allumera un buisson ardent. Pour venir à bout de la faim, il proposera de la nourriture spirituelle. Pour résoudre le problème de l’accès à l’eau, il fera tomber le Déluge.

Ranary

Lire aussi