La Gazette de la grande ile

Antsiranana : port d’attache militaire

Publié le 12 septembre 2018

Un navire de l’armada espagnol commandé par Vicente Cuquerella Gamboa  baptisé Castilla lequel fait partie de la flotte navale de l’opération Atlante  de l’Union européenne (UE) dans la zone au large de la Somalie et plus globalement dans la Corne de l’Afrique et l’ouest de l’Océan Indien sera en escale à Antsiranana du 13 au 17 septembre prochain.  Cette  zone est qualifiée  à haut risque dans la mesure où des actes de piraterie et de brigandage y sévissent. Face à cette situation, l’UE a lancé en décembre 2008 dans le cadre de sa politique de sécurité et de  défense commune (Psdc) et en application des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies l’opération Atlante. L’objectif étant de lutter et de prévenir les actes de piraterie et de brigandage  qui ne cessaient d’augmenter au large de la Corne d’Afrique et dans l’ouest de l’océan Indien. La flotte navale et les avions patrouilleurs qui contribuent à ladite opération auront entre autres pour mission d’assurer la protection des navires du PAM (Programme alimentaire mondial), ceux de la MISOM (Mission de l’Union africaine en Somalie)  et de tout autre navire vulnérable transitant dans ladite zone, assurer à la surveillance des activités de pêche  opérant dans celle-ci, etc. Il importe de signaler que le 30 juillet 2018 le Conseil de l’UE a prolongé le mandat de l’opération Atlante jusqu’en décembre 2020. Dans cette lutte contre la piraterie laquelle est considérée comme un crime organisé en mer, l’UE travaille de concert avec le PDUD (Programme de développement des Nations Unies) et l’UNODC (Office des Nations Unies contre la drogue et le crime).

S.I.

Escale de la frégate française Le Courbet 

En mission dans la zone sud de l’océan indien, la frégate légère furtive (FLF) française Le Courbet a effectué une relâche opérationnelle à Diego-Suarez du 7 au 11 septembre 2018.

Le vendredi 7 septembre, après avoir accueilli à bord le chargé d’affaires a.i de l’ambassade de France, le consul général à Tananarive et l’attaché de défense du poste, le commandant de la frégate a effectué les visites protocolaires d’usage aux autorités civiles et militaires de la ville, selon un programme bien préparé par le consul honoraire à Diego-Suarez.

Au cours de ces visites, de nombreuses questions ont pu être abordées avec le préfet d’Antsiranana, le maire de Diego-Suarez et le chef de région Diana notamment. Ces autorités ont manifesté un accueil très chaleureux aux marins français et ont montré un intérêt particulier aux actions de coopération menées par la France. Elles se sont retrouvées avec bonheur le soir à bord de la frégate pour un rencontre, ayant ainsi l’occasion d’aller à la rencontre d’une représentation de la communauté française à Diego-Suarez.

Il est rare qu’un bâtiment militaire de cette importance fasse escale à Diégo Suarez, avec 160 marins faisant escale dans la ville, mais ce n’est qu’une répétition à échelle réduite d’une escale officielle bien plus importante du groupe école « Jeanne d’Arc », embarqué sur le BPC Tonnerre et la frégate La Fayette, qui se tiendra à la fin du premier trimestre de 2019.

Enfin, cette escale a permis au nouveau consul général de France d’aller à la rencontre de la communauté française et de visiter les représentations françaises dans la ville (lycée français, alliance française) avant la réception finale.

Lire aussi