La Gazette de la grande ile

Gestion durable des pêches : L’UE et la COI ont signé un nouveau programme

Publié le 14 septembre 2018

L’Union européenne (UE) et la Commission de l’océan Indien (COI) ont signé un nouveau programme de 28 millions d’euros pour promouvoir la gestion durable des pêches dans les îles de l’océan Indien (pêche maritime) mais aussi en Afrique orientale et australe (pêche continentale). Connu sous le nom de ECOFISH, ce programme est un nouvel exemple concret de l’action de l’Union européenne et de la Commission de l’océan Indien pour promouvoir la pêche durable dans la région Afrique orientale et australe et océan Indien.

A cette occasion, Mme Marjaana Sall, Ambassadeur de l’Union européenne auprès de la République de Maurice et de la République des Seychelles, a déclaré: « Les activités en mer ne font que s’accroître, et nous devons nous assurer que les océans soient utilisés de manière durable. L’Union européenne est en faveur d’une gouvernance internationale des océans et continue à s’engager en Europe mais également dans le monde entier avec ses partenaires pour des océans sécurisés, propres et gérés de manière durable. Avec ce nouveau programme, l’Union européenne poursuit son engagement dans la région de l’Afrique orientale et australe et océan Indien pour promouvoir une pêche durable. »

Hamada Madi, Secrétaire général de la COI, s’est réjoui de ce partenariat renouvelé avec l’Union européenne, membre observateur auprès de la COI et premier partenaire au développement : « Le programme ECOFISH contribuera à consolider les acquis des Etats de la région en faveur d’une pêche durable génératrice de croissance et d’emplois. La pêche reste un secteur moteur de nos économies qui contribue significativement à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations. Grâce au soutien de l’Union européenne, les pays de l’Afrique orientale et australe et de l’océan Indien pourront renforcer les différentes pêcheries et aussi poursuivre les actions conjointes de surveillance des pêches qui ont été un franc succès reconnu à l’échelle internationale. Ce nouveau projet témoigne surtout de la solidité du partenariat entre l’UE et la région élargie auquel est activement associée la COI. »

Avec la croissance des activités en mer, et des défis que cela implique, il s’avère nécessaire d’assurer une gestion durable des ressources partagées.

Le programme de six ans sera mis en œuvre par la Commission de l’océan Indien en étroite collaboration avec le Marché commun pour l’Afrique orientale et australe (COMESA), la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE), l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et les organisations des lacs Tanganyika et Victoria.

Le premier axe stratégique renforcera les politiques régionales et les cadres institutionnels pour une gestion durable des ressources partagées, tant au niveau des pêcheries continentales que marines.

Le deuxième axe stratégique appuiera le Plan régional de surveillance des pêches (PRSP) pour le renforcement des capacités pour la prévention, la dissuasion et l’élimination de la pêche Illicite, Non-déclarée et Non-règlementée (INN). Ceci fait suite à l’engagement pris par l’Union européenne lors de la réunion ministérielle du PRSP qui s’est tenue à Madagascar en juillet 2017.

 Le troisième axe stratégique soutiendra des initiatives concrètes de gestion et de gouvernance des pêcheries continentales et marines. Cette composante se focalise sur les projets pilotes initiés sous le programme SmartFish, la pêche artisanale et intègre la dimension genre de la pêche.

 

Lire aussi