La Gazette de la grande ile

Anomalies dans le processus électoral : La démission du président de la HCC revendiquée

Publié le 11 octobre 2018

Le rassemblement de quelques dirigeants d’associations politiques réclame la démission du président de la Haute cour constitutionnelle. Il lui donne un ultimatum de 12 heures pour ce faire. Les membres de cette association dénoncent beaucoup d’anomalies dans le processus électoral. En effet, beaucoup se plaignent de ne pas être inscrits dans la liste électorale selon leurs propos. Ils rapportent également que près de 4 millions d’électeurs ne sont pas recensés dans cette liste. Cette reproche a été faite dès le début des préparatifs de la présidentielle, où la révision de la liste électorale a été quémandée. Mais les responsables n’ont réagi jusqu’à l’heure actuelle. A part cela, l’existence d’électeurs et de bureaux de vote fictifs a été pointée du doigt. Bref, les préparatifs des scrutins sont un échec total.

« Les conditions pour le report voire même l’annulation des scrutins sont remplies », martèlent-ils. Dans un communiqué, l’association en question dénonce également la mauvaise gestion des affaires de l’Etat. Elle cite la corruption, l’abus de pouvoir, l’insécurité et la violation de la Constitution. Sans oublier la braderie des terres et ressources par les présidents qui se sont succédé au pouvoir. Reprochant tout cela aux responsables étatiques, l’association demande une prise de responsabilité de leur part, faute de quoi les membres vont prendre les mesures nécessaires.

Annie N.

Lire aussi