La Gazette de la grande ile

Violences conjugales : Tiana a tué Onitiana (3ème partie)

Publié le 12 octobre 2018

Onitiana a été enterrée mercredi. Elle a été heurtée par la voiture conduite par son mari prénommé Tiana dimanche dernier, alors que le couple revenait du temple. Au moment où elle ouvrait le portail, en tenant dans ses bras un de leurs enfants en bas âge, il a foncé sur elle et roulé sur son corps. L’enfant a été blessé, mais Onitiana est morte. Tiana a commis l’irréparable. Il a sans doute atteint son objectif. Il faut dire qu’il tabassait souvent son épouse qui est la énième victime de violences conjugales. Comme tous les hommes faibles et complexés qui cognent fort leur conjointe en privé, Tiana ne laissait rien transparaître en public. Réservé et serviable devant les gens, c’était presque le mari idéal, mais arrivé au foyer conjugal, ses démons prenaient le dessus. Désormais, Onitiana repose en paix, mais ses enfants, ses parents, son frère et toute sa famille élargie ne vivront pas en paix avant longtemps. Tiana non plus ne connaîtra pas la paix, car la machine judiciaire s’est mise en marche, à moins qu’elle ne soit enrayée par des interventions stupides qui ont déjà commencé, mais qui donnent de faux espoirs à un criminel.

PN et Ranary

Lire aussi