La Gazette de la grande ile

Comptes de campagne des candidats : Quand TI-IM réveille les consciences

Publié le 09 novembre 2018

Ceux qui la connaissent savent que Ketakandriana a été une élève et étudiante brillante qui sait prendre de belles initiatives. Ceux qui la connaissent savent à quel point elle est aujourd’hui une professionnelle accomplie qui est arrivée là où elle est, exclusivement par ses compétences, par son travail, par ses convictions en des principes et valeurs qu’elle défend mordicus. Certains de ceux qui ont fréquenté les bancs de Saint-Michel ou les bancs de l’UCM avec elle sont loin, très loin de ses compétences, de son intégrité, de la défense accrue des valeurs morales dont elle est un exemple et n’ont pas un parcours aussi brillant qu’elle. Sous les feux des projecteurs avec sa récente interview sur la chaîne TV5 monde en tant que directrice exécutive de Transparency-International Initiative Madagascar (TI-IM), Ketakandriana Rafitoson a eu le courage de dénoncer la corruption de ces élections présidentielles. Elle avec TI-IM réveillent les consciences et lorsque l’on voit sur les réseaux sociaux les commentaires qui ont suivi son interview, on se rend compte qu’il y a quand même des électeurs qui sont loin d’être des fanatiques perdant toute objectivité, que si les bientôt quadragénaires comme elle, sont aussi guidés par l’intérêt du pays et ont une vision objective avec le souci de ce que deviendra la Nation, nous ne sommes pas complètement perdus. Les propagandes lors de ces élections constituent les pires formes d’insultes suprêmes aux Malagasy qui vivent dans la misère. Les initiatives prises par TI-IM pour demander la transparence des comptes de campagne des candidats sont louables et ceux qui ont fait le choix de ne pas jouer la carte de la transparence surtout lorsqu’ils distribuent de l’argent à tout va, donne déjà une image de comment seront-ils si ils sont élus. Au lieu d’opter pour la transparence, ils préfèrent entretenir le flou. Ceux qui justement n’ont que du mépris pour les citoyens du pays. Les citoyens peuvent faire un choix éclairé entre les rapports de suivi du comité paritaire pour la charte de bonne conduite et les interpellations de TI-IM. Si les quadragénaires d’aujourd’hui portent tous une attention particulière à l’intérêt du pays, s’ils ont tous l’intérêt général et le souci de l’avenir de leurs enfants chevillés au corps, s’ils ne versent pas dans le nombrilisme aigu dans lequel beaucoup se trouvent perdant le peu de morale et d’éthique qu’ils devraient avoir, s’ils ont encore un minimum d’honnêteté, il peut y avoir de l’espoir pour le pays. Bien entendu, Ketakandriana ne fera pas l’unanimité et certainement pas auprès de ceux de sa génération qui vont dans l’excès inverse : immoraux, manipulateurs, incompétents. Mais de beaucoup, elle dépasse largement ceux qui hurlent au quotidien et qui contrairement à elle, ne sont ni entendus, ni écoutés ailleurs, au-delà de leur ville, au-delà de leur pays.

D.R.

 

Lire aussi