La Gazette de la grande ile

Lalao Ravalomanana : Doit se remettre au travail

Publié le 09 novembre 2018

Le premier tour de l’élection présidentielle est fini. En attendant la proclamation des résultats, les candidats et les électeurs doivent revenir à leurs obligations quotidiennes. Lalao Ravalomanana n’y échappe pas. Après avoir fait le tour de la Grande Ile pour accompagner son mari durant la campagne électorale, il est grand temps que Lalao Ravalomanana s’occupe de la capitale qu’elle a complètement délaissée. On ne lui demande pas de faire preuve de bonne gouvernance. Elle n’a jamais su le faire. On ne lui demande plus d’améliorer la fluidité de la circulation, c’est au-dessus de ses forces. On ne lui demande même plus de restaurer la sécurité puisqu’elle est incompétente dans ce domaine, comme dans bien d’autres. Les habitants de la capitale ont revu leurs prétentions à la baisse. Ils exigent seulement de Lalao Ravalomanana qu’elle ordonne le ramassage immédiat, systématique et régulier des ordures. Est-ce trop lui demander ? Méprise-t-elle les habitants de la capitale au point qu’elle souhaite qu’ils périssent de la peste ? Les ordures s’amoncellent dans tous les coins de rue, s’étendent sur la chaussée et s’étalent davantage à la moindre pluie. Ces immondices sont un festin pour les rats, les cafards et les mouches. Le spectacle est ignoble et les odeurs sont pestilentielles. Si le couple Ravalomanana s’était montré stratège, il aurait procédé, avant l’élection présidentielle, à un assainissement d’Antananarivo et se servir de ce succès comme une vitrine pour Madagascar. Cette mesure très appréciée aurait permis à Marc Ravalomanana d’obtenir davantage de votes lors du scrutin. Malheureusement, le couple Ravalomanana s’est contenté de piller les caisses de la CUA en négligeant les obligatoires élémentaires de voirie. Marc Ravalomanana n’est pas fait pour être Président de la République. Le poste d’adjoint au maire lui convient mieux.

Folojaona

 

 

Lire aussi