La Gazette de la grande ile

Résultats provisoires : Un vote sanction pour Hery Rajaonarimampianina

Publié le 10 novembre 2018

Les résultats annoncés par la CENI n’ont pas montré de véritable changement. Ce sont toujours les deux candidats Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana qui ont obtenu la plus grosse partie des voix en tournant autour de 40% des voix pour chacun. Pour le président sortant, candidat à cette course, ce dernier ne ramasse qu’un peu plus de 4%. Un résultat qui n’a pas cessé d’étonner plus d’un. En effet, ce résultat très médiocre n’est tout simplement pas digne d’un président sortant si l’on se réfère à l’histoire du pays. Pour d’autres, le nombre de voix attribuées à l’ex-président ne peut s’expliquer que par une volonté de la population de désavouer complètement cet ancien président. Les électeurs ont tout simplement profité de cette élection pour afficher leur mécontentement par rapport à tout ce qui s’est passé pendant que ce dernier était à la tête du pays. En outre, ce résultat peut aussi s’analyser comme une simple concrétisation de la véritable volonté du peuple. A savoir qu’à plusieurs reprises et au cours de son

mandat, le régime Rajaonarimampianina a fait l’objet de nombreux actes de renversement. Les députés ont déjà manifesté leur volonté de destituer le chef de l’Etat, mais ce dernier s’en est toujours sorti in extremis. Dernièrement, la population elle-même a manifesté sur la Place du 13 mai pour montrer son mécontentement, mais cette fois encore, le régime Rajaonarimampianina s’en est sorti avec l’aide de nombreux acteurs politiques. Avec cette élection, il semble que le sort du régime Rajaonarimampianina est scellé. Cette fois-ci, il n’y aura plus de voie de recours lui permettant d’échapper à la décision des urnes.

Manou R.

Lire aussi