La Gazette de la grande ile

Litchis 2018/19 : Le contexte de la campagne

Publié le 13 novembre 2018

Contrairement à la campagne 2017/18, qui s’était caractérisée par une  moindre production de litchis, la campagne 2018/19 renoue avec une certaine  « normalité » en termes de production. L’été austral, plus marqué cette année, avec des températures plus basses, a favorisé une floraison et une nouaison plus conformes aux années antérieures. Cette évolution, observée à Madagascar, s’avère identique pour les autres origines de la sous région. Ainsi, l’Ile de la Réunion, presque absente l’année passée, revient sur le marché avec une campagne qui devrait débuter comme par le passé à la mi-novembre. L’Ile Maurice bénéficie également d’une meilleure production.

En ce qui concerne Madagascar, La lettre du litchi éditée par le Centre Technique Horticole de Tamatave Campagne 2018-2019, Semaine 45 – 5 au 9 novembre 2018 fait état que si la production revient peu ou prou au même niveau quantitatif que les années antérieures à la dernière saison, la récolte ne devrait pas être plus précoce. Le repos végétatif des arbres a permis une mise à fruit « normale », et une meilleure répartition des précipitations en octobre semble avoir favorisé le grossissement des fruits. En revanche, la baisse inhabituelle des températures en octobre, a ralenti le mûrissement des litchis. La date officielle d’ouverture de la campagne du litchi « bateau » devrait intervenir en semaine 47, afin de tenir compte de l’arrivée à maturité d’une quantité suffisante de fruits nécessaire au chargement des navires conventionnels. Dans ce contexte, le premier navire pourrait atteindre l’Europe autour du 10 décembre, limitant la commercialisation à deux week-ends avant les fêtes de Noël, période cruciale pour les ventes massives de litchis.

                                                    Voie aérienne

Et d’après toujours la même Lettre, il est indiqué que  les premiers fruits acheminés par voie aérienne ont été réceptionnés cette semaine sur les marchés européens. Ce sont les fruits d’Afrique du Sud qui ont inauguré cette campagne à l’instar de l’année dernière.

En revanche, les premières expéditions de cette origine se sont avérées plus tardives qu’en 2017. Les premiers lots y avaient été commercialisés dès la mi-octobre, avec des fruits de variété « Third Month Red ». Ces fruits alors avaient reçu un accueil très mitigé de la part des acheteurs en raison d’une saveur peu marquée. Cette année, les premières mises en marché concernent des fruits de variété « Early Delight ». Les exportations en variété « Mauritius » devraient intervenir rapidement.

Compte tenu de l’effet de nouveauté et de la faiblesse des volumes disponibles, les litchis se sont vendus à prix soutenus cette semaine. Leurs prix s’infléchiront vraisemblablement, avec l’essor des quantités, avec l’entrée en campagne de l’ensemble des origines exportatrices de la zone de l’Océan Indien.

En outre la Lettre mentionne qu’en Belgique a lieu le démarrage de la campagne de commercialisation des litchis, avec la réception des premiers lots d’Afrique du Sud. Ces fruits se sont vendus entre 6.00 et 10.00 euros /kg selon calibre et qualité.

En France, indique l’identique source, les premiers lots de litchis ont été commercialisés cette semaine sur le marché français. Deux origines ont été observées : l’Afrique du Sud et l’Ile Maurice. Les fruits d’Afrique du Sud de variété « Early Delight » ont été vendus sur la base de 9.00 euros/ kg. Généralement peu colorés et encore de saveur acidulée, ces produits n’ont pas suscité d’enthousiasme auprès des acheteurs. Leur écoulement a plutôt bénéficié de l’effet « primeur ». Les arrivages devraient progresser rapidement, avec des fruits de variété « Mauritius » non seulement égrenés/traités mais également

frais/branchés. L’Ile Maurice a expédié quelques lots de litchis présentés en bouquet. La qualité des fruits s’est avérée variable selon les marques d’expédition. La maturité des fruits reste encore un peu juste.

Quelques lots de litchis de l’Ile de la Réunion ont également été commercialisés cette semaine. Il s’agissait de quantités marginales et peu représentatives qui se sont vendues à prix élevés (autour de 16.00-18.00euros/kg). La Réunion devrait développer ses expéditions à partir de la semaine 47.

La campagne, par avion, de Madagascar devrait débuter la semaine prochaine.

Lire aussi