La Gazette de la grande ile

Répression de la traite des êtres humains : Une infraction de la compétence du pôle anti-corruption

Publié le 14 novembre 2018

Madagascar figure parmi les pays où on trouve des cas de traite des êtres humains. Cette infraction rentre dans la compétence du pôle anti-corruption. Un atelier-formation concernant cette infraction a lieu à Antaninarenina pour mieux appliquer les textes qui la régissent. Les dossiers portant sur des faits de trafic des êtres humains commencent également à être traités par le pôle anti-corruption, rendant encore plus nécessaire la tenue de ces ateliers-formations. Des agents de police judiciaire ont également été formés spécialement par l’organisation internationale pour l’immigration afin de traiter ces cas de trafic de personne. Les techniques à utiliser pour rendre le plus efficace possible la poursuite des traites des êtres humains et l’application effective des textes qui le régissent sont donc les principales questions à l’ordre du jour. Les efforts entrepris par l’organisation internationale pour l’immigration seront également portés à la connaissance du public, notamment dans la prise en main des personnes victimes de ces traites. A savoir que le soutien psychologique et social de ces victimes figure parmi les obligations de l’organisation internationale pour l’immigration.

Manou R.

Lire aussi