La Gazette de la grande ile

Fédération Malgache de Football : Corruption institutionnalisée des dirigeants de la FMF

Publié le 16 novembre 2018

Face aux allégations de certaine presse sur la soi-disant séquestration des 15 présidents des ligues, lors de l’élection de la Fédération Malgache de Football (FMF) le samedi 3 novembre dernier à Sambava, des représentants desdits ligues se sont manifestés hier et lors d’un entretien avec la presse, ces derniers ont donné d’amples explications sur les réalités à Sambava ce week-end du 3 novembre.

Ainsi, il n’y a jamais eu de séquestration des présidents des ligues par deux candidats à la présidence de la FMF, à savoir Briand Andrianirina et Alfred Randriamanampisoa à Sambava ont déclaré ces représentants. Ces présidents des ligues restaient joignables durant ce week-end du 3 novembre ont-ils dit. Les différents appels de leur membre de la famille en sont la preuve. Des membres de la famille qui ne se sont jamais plaint de l’absence de leurs proches.

D’ailleurs, ont continué ces représentants, comment est-il possible que des présidents des ligues qui comptent dans leur rang, de nombreuses hautes personnalités comme un général de brigade de gendarmerie, un magistrat de premier grade etc… soient séquestrés par deux candidats ?

De l’avis de ces représentants, dans cette élection de Sambava, cette question de « séquestration » n’est que de la diversion. Une diversion pour masquer la corruption institutionnalisée des dirigeants de la FMF.

AG sans lieu de réunion et déplacement par voie terrestre

D’après les explications desdits représentants, le 22 octobre dernier, par une lettre portant la référence : 167/FMF/PDT/18 avec objet : Assemblée générale élective 2018 de la FMF, et signé Doda Andriamiasarisoa, le président par intérim,

« L’Assemblée Générale 2018 de la FMF aura lieu le samedi 04 novembre 2018. Le lieu vous sera communiqué prochainement »

Cinq jours plus tard, après cette lettre pour l’Assemblée générale, le 27 octobre dernier, la FMF par une lettre 174/FMF/PDT/18 avec comme objet : Assemblée générale/lieu et programme, la FMF a donné instruction sur l’organisation logistique et le programme de l’AGE : Prise en charge de tous les délégués en déplacement, entre le  2 et le 4 novembre 2018. Transport par voie terrestre, hôtel et indemnités.

Face à tout cela, les présidents des ligues ont pris leur disposition bien avant la date du mercredi 31 octobre. Date annonçant enfin le lieu de la tenue de l’AGE à Sambava.

Alors que les 15 présidents des ligues accompagnés d’autres personnes ont déjà opté pour un déplacement en avion avec un vol régulier via Sainte Marie pour rallier Sambava, le jeudi 1ernovembre, le Secrétaire général adjoint de la FMF, M. Eli, dit-on sur ordre des trois barons de la FMF, tous les trois candidats à l’élection de la fédération, à savoir, Doda Andriamiasarisoa, Arizaka Raoul Rabekoto et Neypatreky, ont fait savoir aux présidents des ligues qu’il y aura un vol spécial organisé pour les présidents des ligues au départ d’Antananarivo le Samedi 3 novembre tôt dans la matinée pour rallier Sambava.

Pour les 15 présidents des ligues, cette invitation pour un vol spécial faite par trois candidats n’est ni plus ni moins que de la corruption institutionnalisée car la lettre officielle de la FMF en tant qu’instance du football nationale est claire, déplacement par voie terrestre.

Eu égard à tout cela, le moins que l’on puisse dire de cette élection avortée de Sambava est qu’avec tout ce qui s’était passé, les barons de la FMF n’ont que s’en prendre à eux-mêmes.

F.A.R

Lire aussi