La Gazette de la grande ile

Période des fêtes : Les pickpockets envahissent les marchés de la capitale

Publié le 21 novembre 2018

Malgré le renforcement de la surveillance par des agents de sécurité civile, presque tous les marchés de la ville d’Antananarivo demeurent des terrains de chasse pour les « pickpockets », et ce depuis toujours. Les vendeurs, ambulants ou non, sont dans la plupart des cas leurs complices. Ces derniers qui croisent tous les jours les pickpockets ou les voleurs à la tire ne sont pas en mesure de défendre leurs clients et gardent le silence. C’est ainsi qu’ils deviennent leurs complices vu qu’ils ne les dénoncent pas. Les malfrats envahissent les marchés les plus populaires de la ville tels qu’Andravoahangy, Analakely, Isotry, 67Ha… Etant donné qu’on est à quelques semaines des périodes des fêtes, ces malfrats essaient à tout prix, à leurs risques et périls de perpétrer leurs actes, malgré les efforts déployés par la police nationale dans certains quartiers classés « zones rouges » dans la capitale afin de les éradiquer. On attire alors l’attention des Tananariviens qui viennent en ville en cette période de prendre garde, pour préserver leur sécurité, car il faut le savoir, ces malfrats sont aussi armés.

D.M

Lire aussi