La Gazette de la grande ile

Primo-votants : Quelle croix pour quel choix ?

Publié le 18 décembre 2018

De nombreux électeurs vont voter pour la première fois de leur vie. Ils sont excités à l’idée d’exercer leur droit civique. Ils n’ont pas une grande expérience de la vie et ils voient la politique d’un œil neuf ou à travers le regard de leurs proches. Certains primo-votants savent pour qui ils vont voter. Leur conviction est inébranlable. Ils ont été influencés par le message ou la personnalité de leur candidat favori.

D’autres primo-votants sont indécis. Ils se renseignent ici et là, mais ils ne parviennent pas à fixer leur choix. Ils se décideront au dernier moment. Leur dilemme est simple : « qui choisir ? ». Leur avenir dépend d’une croix noire dans une case blanche : « quelle croix pour quel choix ? » Rejeté par la population après ses crimes et délits, Marc Ravalomanana ne mérite pas qu’on lui octroie la croix de la confiance parce que le profit personnel est son seul fil conducteur. La case à côté de son portrait doit rester blanche et vide, car le projet de société de Marc Ravalomanana est un ensemble vide. Ce dernier ne sait rien faire, à part enlaidir la politique. La croix de la confiance doit être confiée à Andry Rajoelina. Il faut remplir d’une croix la case blanche à côté du portrait d’Andry Rajoelina, car il a promis de remplir notre futur avec des réformes solides alors que Marc Ravalomanana ne songe qu’à se remplir les poches et remplir les prisons d’opposants politiques. Il est demandé aux indécis de se liguer pour faire barrage, à la manière du castor, contre Marc Ravalomanana. Pour rappel, le castor est un rongeur qui vit près des ruisseaux et qui passe beaucoup de temps à construire des barrages avec des morceaux de bois et de la terre afin de protéger son gîte des prédateurs et de conserver l’eau. Le 19 décembre, pour la préservation de leur avenir, les indécis sont invités à rassembler leurs forces pour ériger un barrage électoral contre le prédateur Marc Ravalomanana. La croix noire dans la case blanche à côté du portrait d’Andry Rajoelina sera la contribution positive des citoyens responsables à la construction de ce barrage. Une fois élu, Andry Rajoelina saura se montrer reconnaissant en bâtissant à son tour des ponts et des routes pour relier ses concitoyens.

Phil de Fer

Lire aussi