La Gazette de la grande ile

Affaire du bateau « Flying » : Compétence de la Justice malgache

Publié le 12 janvier 2019

La justice n’est pas encore pleinement rendue pour l’affaire du bateau « Flying » qui a parcouru illégalement la zone économique exclusive de Madagascar depuis le mois d’octobre dernier. Le Ministère de l’Environnement, de l’Ecologie et de la Forêt, RANDRIATEFIARISON Guillaume Venance, n’a pas manqué de témoigner de l’effort de l’Etat pour résoudre ce litige. Aujourd’hui a eu lieu le procès des 17 Chinois qui ont été présumés avoir exporté illicitement les bois de rose de Madagascar, pour les transporter ensuite via ce navire. La juridiction malgache s’est délarée compétente en la matière.

Même si ce navire se trouve déjà actuellement à Tamatave, cela ne nous empêche pas de nous poser des questions sur le fait qu’il était capable d’occuper notre terrritoire maritime pendant des mois. Comment des étrangers se permettent-ils de procéder à une violation flagrante de l’intégrité territoriale d’un pays ? Parallèlement, pourquoi la sécurité en mer n’est-elle pas toujours assurée à Madagascar ? Certes, il est peut-être vrai que notre pays ne dispose pas encore des équipements adéquats en matière de poursuite maritime. Néanmoins, le gouvernement chinois est tout de même responsable de ses ressortissants qui à l’étranger et doit prendre des mesures dès lors que l’activité de ces derniers s’avère être contraire aux règles internationales.

Mais il ne s’agit pas uniquement d’une insécurité maritime, une absence de règlementation stricte et effective en matière forestière pourrait également être à l’origine de ce genre de litige. Il est évident que si les autorités compétentes ont pu contrôler ces divers cas d’illicéités, le bateau a peut-être décidé de changer de déviation et d’arrêter de fréquenter notre territoire, aussi bien maritime que terrestre. Mais comme ce ne fut pas le cas, il faudrait peut-être songer à réviser notre système de règlementation forestière, si on veut éviter que ce genre de cas ne se reproduise.

RHC

Lire aussi