La Gazette de la grande ile

Forcing d’Ethiopian Airlines : qui a donc autorisé l’atterrissage ?

Publié le 15 janvier 2019

“Concernant l’article paru dans votre journal en date du 12 janvier 2019 portant le titre « Ethiopian Airlines fait du forcing », je tiens à rappeler que les fonctions de conseiller auprès de la Primature ne permettent AUCUNEMENT de « donner des ordres » à un organisme comme l’ACM et encore moins à un membre du Gouvernement, en l’occurrence le Ministre des transports. Les attributions de conseiller spécial du Premier Ministre sont limitées et ne permettent pas d’intervenir dans les décisions ministérielles”.

Richard J. Randriamandranto

Ndlr : Soit. Ce droit de réponse ne règle pas pour autant pas la question de savoir qui a autorisé le vol d’Ethiopian Airlines à atterrir à Ivato, vendredi. Auprès de l’ACM et du ministère des Transports ce jour-là, on a pourtant  clairement laissé entendre que l’ordre a été donné en haut lieu. Si on suit donc la logique du conseiller spécial, l’ordre d’autoriser l’entrée du vol d’Ethiopian Airlines aurait  donc été donné, soit par le Premier ministre Christian Ntsay, soit par le Président p.i. Rivo Rakotovao, le Président élu Andry Rajoelina n’ayant pas encore pris ses fonctions. En tout cas, cela veut dire que nos plus hauts responsables sont de connivence sinon … par la compagnie aérienne éthiopienne.

Lire aussi