La Gazette de la grande ile

Bonne gouvernance : Une reconnaissance mondiale pour la CNaPS !      

Publié le 11 février 2019

Dirigeants d’entreprises, salariés, artisans et gens d’églises peuvent se rassurer : leur CNaPS est bien gérée.  C’est l’Association Internationale de Sécurité Sociale (AISS) qui l’atteste. C’était au mois de décembre dernier à Genève (Suisse) lors de sa 117ème session que le Bureau de l’association a remis le « Certificat d’Excellence en matière de bonne gouvernance » à la petite délégation composée du Président du Conseil d’Administration de la CNaPS, du Directeur Général et d’un Agent. Un triptyque à l’image même de la structure de la CNaPS tant au niveau de son existence que de sa gestion qui est à l’origine de ce succès lequel couronne 10 ans d’efforts.

Eu égard à l’importance vitale de la sécurité sociale, l’AISS a mis en place le « Centre pour l’excellence » afin de propager  les référentiels d’excellence dans les organismes de sécurité sociale répartis dans le monde. Depuis 2017, la CNaPS a été ainsi évaluée parmi 330 organismes de sécurité sociale membres de l’AISS répartis dans 158 pays. Un expert indépendant était sur place depuis pour mesurer dans quelle mesure la CNaPS s’est conformée aux 85 lignes directrices de l’AISS sur la bonne gouvernance.

Au final, le rapport de l’expert et l’évaluation du  Bureau de l’AISS expliquent ce « Certificat d’excellence en matière de bonne gouvernance » attribué à la CNaPS. Une grande première mondiale car c’est la CNaPS qui est le premier membre de l’AISS à se faire décerner cette distinction. Aussi l’honneur n’est-il pas uniquement pour la CNaPS mais aussi et surtout pour le pays tout entier  où la sécurité sociale se développe grâce à des hommes et des femmes qui sous la houlette de leur directeur général, Raoul Arizaka Rabekoto,  traversent par monts et par vaux pour promouvoir la sécurité sociale à Madagascar. Le dimanche matin par exemple dans l’émission « Vaovaom-piangonana » (nouvelles de l’Eglise), on rapporte souvent des reportages sur la vulgarisation de la sécurité sociale et la formation à ce secteur des pères, sœurs et pasteurs dans les différents églises et temples du pays. Pareillement, la télévision nationale programme régulièrement des sketchs très bien faits qui au-delà de la promotion artistique, vise à faire comprendre la sécurité sociale et les services offerts par la CNaPS. Et dans les bus et les journaux, la CNaPS communique aussi  pour que le plus grand nombre bénéficie de la couverture sociale à Madagascar.

Bref, jamais la CNaPS n’a initié autant d’actions de démocratisation de la sécurité sociale depuis sa création.  Tout cela remonte en fait à la mise en place d’une nouvelle politique conduite par M. Rabekoto.  Déjà en 2015, la CNaPS a obtenu  la meilleure note de l’enquête menée par l’Union européenne et le ministère des Finances sur l’«Effectivité de la transparence budgétaire par l’Initiative Budget Ouvert ».  Un an auparavant, on a décerné à la CNaPS  le « Prix des bonnes pratiques de l’AISS ».  Un prix qui lui sera décerné de nouveau en 2017.

2018 a été donc la consécration internationale de la CNaPS qui sur le plan national se démarque déjà comme l’un des rarissimes établissements publics à bien se porter. A l’image de son équipe de football qui a été 7 fois champions de Madagascar, la C NaPS, son DG, Raoul Arizaka Rabekoto et tout le personnel entendent plus que jamais exceller dans les domaines de l’innovation adaptée aux besoins, l’extension de la couverture sociale et la lité de service. Les cotisants de la CNaPS peuvent être rassurés.

Sa

Lire aussi