La Gazette de la grande ile

Energie et eau : Madagascar en manque !

Publié le 19 février 2019

Madagascar manque cruellement d’énergie à l’heure actuelle avec le délestage qui fait son retour dans le quotidien de la population malgache aussi bien en eau qu’en électricité. Le problème a fait jaser la population malgache depuis fort longtemps, mais aucun des dirigeants qui se sont succédé n’a su trouver une solution pérenne par rapport au problème. Vonjy Andriamanga, le ministre de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures a du fil à retordre vu qu’il a un défi de taille en face de lui, d’autant plus que ses capacités sont encore à démontrer. Selon les informations récoltées, il semblerait qu’on ait pris des dispositions d’urgence pour atténuer le problème. Elles consistent à doubler la consommation de carburant pour les centrales thermiques en guise de compensation par rapport à l’origine du délestage dû à la baisse du niveau des eaux selon les responsables auprès de la Jirama. Si en plein été, on a droit à de tels problèmes qu’en sera-t-il en pleine saison sèche ? Ce qui est sûr c’est que les dépenses vont affluer par rapport à cette disposition, d’autant plus que le prix des carburants est loin d’être donné. La population malgache vit dans une situation de pauvreté extrême et la persistance du délestage sera un mauvais point pour le président de République Andry Rajoelina qui a fait de grosses promesses lors des campagnes électorales. Il aurait dû y penser à deux fois et prendre des hommes de terrain et non piocher dans une diaspora  qui n’a aucune connaissance du terrain.

Profil de Vonjy ANDRIAMANGA

Directeur Général adjoint de Distrigaz (Roumanie), filiale du groupe ENGIE, il est diplômé de l’école Centrale de Paris et est titulaire d’un DEA en énergétique et combustion avec un DESS en système de distribution de l’électricité. Il a également travaillé pour le groupe EDF en tant qu’ingénieur en construction des réseaux et ingénieur exploitation des postes sources. Le nouveau ministre issu de la diaspora est loin d’être à la hauteur du problème persistant à Madagascar vu que de toute sa carrière il n’a pas eu l’habitude d’un terrain miné de ce genre. Ce n’est qu’un début et il se sent déjà paralysé, il est clair que la situation dans la Grande Ile le dépasse.

J R

Lire aussi