La Gazette de la grande ile

Embouteillages : Une aubaine pour les marchands ambulants

Publié le 15 mars 2019

Les embouteillages tendent à devenir partie intégrante du quotidien des Tananariviens. Si nombreux sont ceux qui se plaignent de cette situation, d’autres en revanche y trouvent intérêt. C’est le cas des marchands ambulants qui profitent des bouchons pour vendre divers articles ou quelque chose à grignoter aux automobilistes et aux passagers. C’est ce qu’on peut trouver à Analakely, ou encore à Ambohidahy dans les embouteillages menant vers le tenuel d’Ambohijatovo durant les heures de pointe. On y trouve presque un peu de tout et des personnes ont déjà pris l’habitude de s’approvisionner auprès de ces marchands. C’est le cas notamment des vendeurs de journaux qui suivent les véhicules dans les embouteillages pour vendre à leurs clients. Il faut pourtant savoir que ce genre de commerce peut être dangereux pour ceux qui la pratiquent. En effet, en se faufilant entre les voitures, ces derniers risquent bien de se faire renverser ou de se faire écraser par les automobiles et les deux roues. En outre, durant les heures de pointe, ces marchands risquent de gêner la circulation. Une situation qui se présente surtout lorsque la rue empruntée est étroite. Chacun doit ainsi prendre sa part de responsabilité pour éviter ces incidents. Il faut aussi savoir que de nombreuses familles vivent de ces types de commerce. Avant de les réprimer ou de les interdire, les autorités doivent d’abord penser à trouver une solution pour ne pas les priver de travail.

M.Ranaivo

Lire aussi