La Gazette de la grande ile

Lutte contre la piraterie maritime : Notre flotte doit être rééquipée

Publié le 18 mars 2019

Madagascar est une île, la sécurisation de nos frontières ainsi que de nos mers ne doit ainsi être négligée. La question de l’exploitation illicite de nos ressources halieutiques a refait surface après quelques mois de silence. Des bateaux étrangers seraient encore en circulation dans nos mers sans que les autorités malgaches ne s’en rendent compte. Le plus souvent, ces navires ne sont connus des autorités qu’après des informations venant de personnes de bonne volonté et des petits pêcheurs malgaches qui croisent leurs routes. Des petits pêcheurs malgaches qui se plaignent parfois d’être victimes d’intimidation et de violence de la part de ces pirates des mers en raison de ces dénonciations. En ce qui concerne les navires commerciaux qui empruntent les mers malgaches, ils ne peuvent que très peu compter sur la force navale malgache. Cette dernière qui manque tant en effectif qu’en matériel. Les navires étrangers doivent se débrouiller tout seul contre les attaques en mer et pour leur propre sécurité. Il est donc temps que l’on revalorise notre force navale. Ces derniers qui sont tout simplement délaissés comparés aux autres. C’est presque toujours l’armée de terre qui bénéficie des aides et des apports en matériels comme les véhicules et les équipements en tous genres. L’armée de l’air et de mer n’obtiennent que très rarement, pour ne pas dire aucun équipement comme les navires de guerre ou en autres équipements. Les navires qui sont utilisés actuellement par nos forces maritimes sont encore ceux qui étaient en service depuis des années. Lorsque notre marine ne reçoit pas de dons venant des autres pays, comme c’était le cas l’année dernière avec l’aide des Etats-Unis, elle doit toujours se contenter de ce qu’elle a.

M.Ranaivo

Lire aussi