La Gazette de la grande ile

Lutte contre l’insécurité : Présence appréciée de la PM

Publié le 18 mars 2019

Depuis plusieurs semaines, on remarque la présence sur le terrain de représentants des forces de l’ordre qui revêtent un treillis avec un brassard portant l’indication PM pour « Police Militaire ». Les militaires sortent enfin des casernes pour assurer la protection des personnes et de leurs biens. Solidement armés, ils arpentent les boulevards et les ruelles par groupe de cinq ou six. Ils ne vont certainement pas résoudre l’épineux problème de l’insécurité urbaine, mais leurs rondes d’inspection dissuadent certains voyous et drogués de se risquer à des agressions sur des honnêtes gens. Il convient de remercier et de féliciter les autorités pour cette initiative qui est accueillie favorablement, surtout dans les quartiers populaires où la violence sévit à toute heure du jour et de la nuit. Désormais, les forces de l’ordre ne sont pas visibles uniquement dans les quartiers riches qui ont les moyens de s’offrir les services de sociétés privées de sécurité. La population espère que les éléments de la Police Militaire ne commettront pas de dérapages et que leurs rondes ne seront pas ponctuelles. Ce dernier point est à considérer avec des pincettes. En effet, les éléments de la Police Militaire n’ont pas vocation à se substituer de manière durable aux forces de police, ni même à les épauler ou à les seconder. Le meilleur moyen de vaincre l’insécurité est encore de favoriser la croissance économique et de privilégier les réformes sociales. En attendant, les autorités ne peuvent pas croiser les bras à ne rien faire. A circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles. La présence de la Police Militaire montre que le régime prend au sérieux la lutte contre l’insécurité qui est un des engagements du Chef de l’Etat.

Phil de Fer

Lire aussi