La Gazette de la grande ile

Kidnapping à Tsaratanàna : Une grosse manipulation électorale ?

Publié le 18 mars 2019

Finalement, le kidnapping d’un candidat à la députation survenu à Tsaratanàna (nord du pays) pourrait n’être qu’une grosse manipulation électorale. Tout a commencé lundi tard dans la soirée quand un candidat à la députation part rejoindre à moto Tsaratanàna pour y déposer son dossier de candidature. Il est accompagné d’une autre personne, mais leur moyen de locomotion tombe en panne à quelques kilomètres de leur destination finale. C’est en continuant leur route à pied que les deux personnes se font kidnapper. On ne sait comment, l’accompagnateur arrive à échapper à la vigilance des kidnappeurs et s’enfuit. C’est lui qui donne l’alerte aux gendarmes.

Trois autres candidats à la députation sont alors interpellés par la gendarmerie suivant le principe « à qui profite le crime ». Plusieurs en provenance de la ville nous indique cependant qu’aucun des candidats n’ont fait l’objet d’une enquête jusqu’à présent même s’ils sont placés en garde à vue depuis mercredi. De même, nos sources s’étonnent que la famille du pseudo-kidnappé ne montre aucun signe d’inquiétude alors que les kidnappeurs auraient demandé 40 millions d’ariary. Des rumeurs circulent d’ailleurs indiquant que le candidat disparu serait à Tsaratanàna même. D’autres avancent par contre qu’il aurait rejoint Antananarivo.

Ce qui semble habiliter ces rumeurs et doutes est la version parfois changeante des faits par l’accompagnateur qui a réussi à s’enfuir.

L’Etat a intérêt à envoyer  des cracks de l’investigation pour faire la lumière sur cette affaire qui peut perturber les élections législatives à Tsaratanàna.

Sa

Lire aussi