La Gazette de la grande ile

Problème d’approvisionnement de la Jirama : Le gaspillage est la règle pour les cités universitaires

Publié le 15 avril 2019

La JIRAMA fait face actuellement à un problème majeur dans le cadre de l’approvisionnement en électricité mais surtout en eau dans la ville d’Antananarivo. Cela est expliqué par le besoin en carburant qui ne cesse d’augmenter vu l’accroissement considérable du nombre de ses clients. Face à cette situation, il est quelque sorte inacceptable de concevoir les gaspillages en la matière dans les divers bâtiments administratifs. Particulièrement pour les cités universitaires, lors de notre descente sur les lieux, à Ankatso et à Ambohipo, le gaspillage est la règle. Sans contrôle de l’administration, la situation devient de plus en plus critique. L’eau du robinet coule sans interruption, sous prétexte qu’il y a des pannes de plomberie. Et les ampoules brillent de jour comme de soir, même dans les couloirs, sans aucun souci. Le centre régional des œuvres universitaires d’Antananarivo (CROU-A), organe rattaché au Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Mesupres), chargé de l’assainissement des cités universitaires , n’a aucun pouvoir de contrôle sur cette anomalie. Or, cette situation avait existé depuis toujours, peut-être qu’il n’y aura jamais des mesures à prendre visant la diminution de ce gaspillage au sein des cités universitaires. Ce qui contribue à la perte mensuelle de la Jirama, et celle-ci n’y peut rien faire. Un appel est alors lancé aux différentes autorités concernées afin de résoudre ce problème.

Mampionona D

Lire aussi