La Gazette de la grande ile

Période pascale : Le jeûne davantage oublié

Publié le 15 avril 2019

Pour les croyants catholiques, une période de jeûne et d’abstinence de quarante jours précède la célébration de la fête pascale. Une période qui fait référence aux quarante jours de jeûne du Christ. Cette période doit être une période de détachement des biens matériels. Ainsi, outre les bonnes actions qui doivent être multipliées pendant cette période, c’est le mode d’alimentation elle-même qui doit refléter cette privation. Ainsi, durant ces quarante jours, l’alimentation devrait être plus frugale et en particulier les aliments d’origine animale restreints. A la fin de la période de jeûne, durant la semaine sainte, une semaine avant Pâques, les privations doivent s’accentuer. Mais confrontés à la réalité actuelle à Madagascar, nombreux sont les croyants qui disent ne plus respecter ces différentes privations. Rien que pour la pratique du jeûne, nombreux sont les raisons qui les retiennent. Si certains ne respectent plus par pure paresse, d’autres trouvent des arguments comme ceux liés à leur niveau de vie ne leur permettant plus de le respecter. Certains disent que c’est comme si c’est déjà carême tous les jours en raison de leur faible pouvoir d’achat. C’est à peine s’ils arrivent à se payer 1/4 de kilo de viande en un mois, faisant que lorsqu’ils trouvent une occasion d’en manger, autant en profiter. Il est ainsi fort probable que la pratique du jeûne durant la période de carême soit bientôt oubliée par les pratiquants catholiques malgaches. D’autant plus que l’église ne montre que très peu d’enthousiaste à ce sujet.

Ranaivo

Lire aussi