La Gazette de la grande ile

Concours administratifs : Plus de 15 000 candidats seront en lice

Publié le 15 avril 2019

Le concours national pour entrer dans l’administration malgache se déroulera du 25 au 27 avril prochain. L’engouement pour les emplois dans la fonction publique ne cesse d’augmenter au fil des ans. La motivation des candidats concerne surtout la stabilité de l’emploi dans le secteur public. Plus de 15 000 candidats seront en lice pour les 23 centres d’examen de la Grande Ile. A noter que les candidats de la région Analamanga peuvent déjà retirer leur convocation à l’INFA (Institut national de formation administrative) dès ce lundi 15 avril. Des rumeurs de corruption persistent dans les concours au sein de l’administration, malgré les efforts déployés par le Bianco pour veiller à son bon déroulement. L’injustice pratiquée par de hauts responsables est constamment reprochée. Le ministère en charge de la Fonction Publique qui a sous sa tutelle cette école de formation d’agents de l’Etat a déjà rappelé la promesse présidentielle sur l’assainissement des concours d’entrée dans les fonctions publiques. Certes, de long chemin reste encore à faire dans cette initiative. La majorité des fonctionnaires malgaches ne disposent ni de niveau, ni de diplôme, ni de la capacité, ni du profil, ni de la compétence requise pour occuper un poste. Le recrutement des fonctionnaires s’effectue selon deux modes: le recrutement sur titre, c’est-à-dire que le concours est l’unique moyen de devenir fonctionnaire et le recrutement direct qui est en rapport avec le pourvoi de postes budgétaires au sein de chaque ministère. Et c’est surtout dans ce recrutement direct que sévit la corruption, le copinage et les pots de vin. Moins de 25% des fonctionnaires passent un concours pour entrer dans la fonction publique à Madagascar et les 75% sont recrutés directement.

Nandrianina A

Lire aussi