La Gazette de la grande ile

Média à Madagascar : On tente de maintenir l’équilibre

Publié le 19 avril 2019

La Gazette de la Grande île demeure le seul organe de presse neutre à Madagascar. C’est à travers plusieurs lettres de lecteurs nous remerciant de notre fidélité à notre ligne éditoriale que nous affirmons cela. Depuis sa création, La Gazette de la Grande île a toujours respecté la neutralité et la transparence en écrivant les faits tels qu’ils sont sans prendre en compte l’appartenance politique, religieuse ou sociale des acteurs énoncés dans les faits. Durant les  périodes de propagande où il est normal qu’un organe de presse choisisse un ou plusieurs candidats qu’il trouve potentiellement capable de relever le défi de diriger le pays, nous avons soutenu l’actuel Président de la République dans sa démarche vers ce poste. Cependant, maintenant qu’il y est, rien ne nous empêche de dire la vérité, car cela fait partie de la démocratie. Certains nous traitent de traître en pensant que comme les autres organes de presse, nous devrions également faire partie de l’écurie Rajoelina en suivant le cours de la rivière avec des articles identiques et des éloges au moindre fait et geste du Président. D’autres saluent la neutralité que nous essayons de garder malgré les menaces de mort et autres intimidations que nous subissons quotidiennement. Malgré tout, nous tentons de maintenir l’équilibre même si nous sommes seuls face à des dizaines de journal écrit et une dizaine de Télévision et de Radio. En ce moment, même les médias pro-Ravalomanana commencent à virer du côté orange. L’équilibre médiatique figure dans les critères de l’évaluation des médias de l’Unesco. A Madagascar, la balance se penche vers les médias pro-régime. Tenter de rééquilibrer cette balance est une mission dangereuse dans un pays comme Madagascar où la Démocratie n’est qu’un mot utilisé pour amadouer le peuple et que le combat pour la liberté de presse n’est qu’un moyen  pour certains d’accéder à un poste politique.

  1. B

Lire aussi