La Gazette de la grande ile

Père Dominique Razakarivao : Embarras de l’église catholique (8ème partie)

Publié le 19 avril 2019

Lors de son bref séjour à Madagascar, le Pape François va tenter de réveiller l’espoir dans le cœur de millions de catholiques, surtout ceux qui, dans leur grande majorité, souffrent d’une extrême pauvreté. On espère qu’il aura des mots sévères à l’endroit des prêtres auteurs de crimes et délits sexuels et des responsables ecclésiastiques qui ne dénoncent pas les abus sexuels dont ils ont connaissance. Si le Père Dominique Razakarivao n’est pas cité nommément, nous nous chargerons de lui faire une mauvaise publicité, avant, pendant et après la visite du Souverain Pontife.

En raison de ses viols (sur des mineures et des femmes) et de ses escroqueries (au préjudice de l’Association Solidarité Madagascar Touraine et du Lycée de la Congrégation religieuse Notre-Dame de la Salette à Antsirabe), le Père Dominique Razakarivao s’expose à des poursuites prévues par le Code Pénal. Il risque un emprisonnement et une amende. Il sera également condamné par le droit canonique. Il risque une exclusion du clergé. Ces peines sont sans doute minimes au regard des risques de vindicte populaire et de déshonneur social.

Ranary et PN

Lire aussi