La Gazette de la grande ile

Edito : Emergence de Madagascar, un mirage qui s’estompe peu à peu !

Publié le 24 avril 2019

On parle maintes fois d’émergence à Madagascar sans qu’il n’y ait de véritables actions pour aller dans ce sens. En effet, depuis la période électorale à nos jours, Andry Rajoelina a fait rêver la population malgache en promettant des monts et merveilles, mais il s’avère qu’une fois élu la réalisation du rêve relève de l’impossible et il ne fait que continuer les projets de celui qui l’a précédé. Et oui, c’est la continuité de l’Etat qui s’effectue à l’heure actuelle et l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM) est mise de côté. Le rêve est maintenant perçu comme un mirage et commence à s’estomper peu à peu vu que la réalisation tarde à venir.

On n’observe que des va-et-vient sans pertinence à l’étranger alors que le peuple attend des résultats par rapport aux rêves d’émerger Madagascar du fond des abîmes dans lesquels il se trouve à l’heure actuelle. La population malgache risque d’attendre encore longtemps vis-à-vis des réalisations par rapport à l’IEM d’autant plus que la continuité de l’Etat est loin d’arriver à son terme. C’est tant mieux pour le président actuel puisque ça lui fait des excuses par rapport au non-accomplissement des projets en rapport à l’IEM. La vérité est certes difficile à accepter, mais il faut voir la réalité en face, le président actuel n’a ni l’étoffe ni la capacité de mener le pays vers le changement tant souhaité par la population malgache. Il a peut-être le charisme, mais certainement pas les aptitudes d’un dirigeant adéquat.

La preuve est que ces choix laissent à désirer en mettant un faux diplômé à la tête d’un ministère à l’instar du ministre de la jeunesse et des sports, Tinoka Roberto. Un choix qui est loin d’entrer dans le cadre de la tolérance zéro par rapport au népotisme qui a prévalu dans le pays depuis bien longtemps et se poursuit toujours comme si on affirmait haut et fort que tant qu’on n’a pas de relation on n’arrive à rien. La raison pour laquelle les lèche-bottes augmentent en vue de rechercher des places dans ce régime de couillon qui est loin d’être différent des autres auparavant. La population malgache doit être réaliste et voir la réalité en face que tant qu’ils continuent de faire confiance à ceux qui les ont trompés auparavant Madagascar n’avancera jamais d’un pas en avant et ne fera que régresser au fur et à mesure que le temps passe.

Je R

Lire aussi