La Gazette de la grande ile

Campagne électorale : Une grande différence entre les candidats

Publié le 13 mai 2019

Presque tous les candidats se lancent actuellement dans les propagandes électorales. Chacun font tout son possible pour convaincre les électeurs. Mais comme durant les élections présidentielles de 2018, des candidats se démarquent par les moyens qu’ils utilisent pour convaincre les électeurs. Si certains n’ont même pas les moyens d’imprimer des posters pour informer les électeurs, d’autres arrivent à se payer des grands moyens. Des caravanes de véhicules, des affichages de posters à chaque coin de rue, des matraquages publicitaires sur toutes les chaînes de radio et de télévision locales ; autant de moyens qui nécessitent une mobilisation de fonds assez conséquents mais que certains candidats arrivent quand même à se payer. Ces candidats dépensent certainement plusieurs millions d’Ariary par jour pour financer ses campagnes. Pourtant, on n’est encore qu’à quelques jours du début des propagandes. Pour d’autres candidats, même les panneaux d’affichages qui se trouvent au niveau de chaque fokontany ne comportent même pas leurs affiches. Comme si ces derniers ne se sont tout simplement pas préparés aux propagandes. En tout cas, cette différence de moyens aura certainement des répercutions sur les résultats de cette élection. Les grands moyens utilisés par certains candidats poussent aussi à se poser des questions. Notamment sur la provenance des fonds utilisés pour les propagandes. Une fois de plus, le contrôle de la provenance de ces fonds doit être renforcé pour éviter que les campagnes électorales ne servent de moyen de blanchiment d’argent. Une situation qui a toujours été dénoncé durant les propagandes de la présidentielle de 2018.

Ranaivo

Lire aussi