La Gazette de la grande ile

CUA : La bonne gestion est impossible

Publié le 14 mai 2019

Les manigances du côté de la commune d’Antananarivo continuent à s’opérer. Dimanche dernier durant la nuit, la CUA a procédé à l’installation de nouveaux box au niveau de l’emplacement habituel des marchands de fruits et légumes. Résultat: une vingtaine de marchands n’ont plus  de lieu de commerce. Hier alors, ils ont manifesté et condamnent les agissements des responsables auprès de la CUA. Leurs marchandises ont même été renversées par terre. Interrogée à ce propos, un responsable a avancé qu’il s’agit d’une initiative répondant à la demande des bouchers du pavillon d’Andohananalakely. Ces derniers, en grande partie que des vendeurs employés par les véritables locataires, avancent ne rien savoir sur le sujet. Une chose encore, un responsable auprès de la CUA avance que ces marchands de fruits et légumes bannis de leur lieu d’emplacement sont des clandestins. Une affirmation choquante sachant que ces marchands occupent les lieux depuis des lustres sans avoir droit à ce genre de commentaire avant l’arrivée du couple Ravalomanana à la mairie. Et si l’affirmation selon laquelle ils sont en situation d’illégalité, pourquoi, contrairement aux marchands ambulants du côté du lycée Rabearivelo, ils n’ont jamais été sujet d’expulsion ?

Annie N.

Lire aussi