La Gazette de la grande ile

Epidémie de rougeole : 8 districts  ont encore des taux d’attaques élevés

Publié le 16 mai 2019

Du 3 septembre 2018 au 4 mai 2019, le ministère de la Santé publique a enregistré 142 995 cas de rougeole dont 19 080 cas compliqués. Par ailleurs, 909 décès avec liste linéaire ont été notifiés dont 718 décès au niveau des formations sanitaires et 191 décès communautaires vérifiés par les agents communautaires. Le défaut de vaccination, et de rappel de vaccination, explique en grande partie la propagation de l’épidémie sans précédent. Les enfants malgaches n’étaient pas vaccinés ou mal-vaccinés. De nombreux parents n’ont pas pensé, ou jugé utile d’immuniser leur “marmaille” contre la rougeole. D’autres n’avaient pas les moyens de se payer les deux rappels obligatoires pour que le vaccin reste efficace. Un rappel contre la rougeole est vendu un peu plus de 25 € dans les pharmacies de la Grande île. Malgré une baisse continue du nombre de cas de rougeole par rapport aux précédentes semaines, le ministère de la Santé publique souligne que  8 districts  ont encore des taux d’attaques élevés au cours des 4 dernières semaines, à raison de 14,3 cas  de cas notifiés en moyenne contre 1,7 cas au niveau national. Il s’agit des districts de’Antanambao Manampotsy, Mahanoro, Mahajanga II, Ambanja, Antsiranana I, Antsiranana  II, Soavinandriana Itasy, et Ambatomainty Melaky où les interventions devront être renforcées pour endiguer l’épidémie.

Nandrianina A

Lire aussi