La Gazette de la grande ile

Elections terminées : La situation du peuple vite oubliée !

Publié le 31 mai 2019

Les élections législatives se sont tenues comme prévu, le 27 mai 2019, mais la majorité des électeurs n’a pas répondu à l’appel. La preuve est que le taux de participation a été très faible. Un fait qui montre le mécontentement du peuple vis-à-vis des comportements des élus une fois arrivés au pouvoir. Les politiciens savent bien où aller lorsqu’on est en période électorale, ils se mélangent avec le petit peuple et effectuent des choses qu’ils n’ont pas pour habitude de faire en temps normal. L’objectif étant d’avoir le plus de voix possibles. Une fois arrivés en place, la situation du peuple est vite oubliée. Et on s’étonne que le peuple se désintéresse de plus en plus de la politique et préfère s’abstenir d’aller voter au lieu de faire face à une déception assurée. Le fort taux d’abstention d’au moins 70% lors de l’élection législative n’est que la preuve flagrante du mécontentement du peuple envers les politiciens et leurs magouilles. Il faut dire que la majorité des candidats qui se sont présentés laisse à désirer. Prenons seulement l’exemple de Rabetafika Roberthine dit « Pepeta » qui s’est présentée à la députation en misant sur sa célébrité qui lui est valu de par son entrejambe, ce qui lui a d’ailleurs valu l’appellation « Pepeta ». Heureusement, ceux qui sont allés voter n’ont pas eu l’indécence de voter pour de telle personne. Vu la tendance des résultats provisoires, la stripteaseuse qui n’a aucune honte ne fera pas partie de ceux qui occuperont l’Assemblée Nationale. La légitimité de ceux qui vont occuper cette institution laisse à désirer car ils sont censés porter la voix du peuple qui s’est abstenu du droit de voter. Il ne faut pas sous-estimer le fait du vide dans les urnes car c’est aussi une forme de démocratie qui laisse à réfléchir. La légitimité de élus ne serait qu’imaginaire vu que la majorité de ceux qu’ils sont censés porter la parole ne sont pas allés voter. Par ailleurs, dans certaines localités comme Bealalana, Mahajanga, Sakaraha… on a enregistré des contestations vis-à-vis des résultats provisoires du fait qu’on a enregistré des cas de fraudes, mais sans preuve cela reste des accusations non fondées. Il faut aussi dire que les élus oublient entièrement leur mission principale une fois en place vu que la voix du peuple passe souvent par les oreilles de sourds et aveugles qui n’entendent que l’odeur de l’argent.

Je R

Lire aussi