La Gazette de la grande ile

Ahmad : Ahmad accuse la presse

Publié le 11 juin 2019

Arrivée à Antananarivo la capitale malgache, le président de la Confédération Africaine de Football (CAF) Ahmad a été reçu en audience par le ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS), Tinoka Roberto hier.

Après son entretien avec le ministre, Ahmad a déclaré à la presse que la CAF et la FIFA soutient l’effort des dirigeants de ce pays dans la construction des infrastructures  pour le football.

Questionné par les journalistes sur son interpellation à Paris, Ahmad a décidé de ne pas faire de commentaires et accuse la presse de ne pas être compatriote. En ce qui nous concerne, pour notre journal, le patriotisme c’est de ne pas être complice à toute forme d’acte de corruption.

Pour en revenir à Ahmad, ce dernier a fait remarquer  que son interpellation à Paris n’était pas une arrestation. Qu’on se le dise, l’interpellation à Paris du Président de la CAF était une arrestation du Malgache par la Police française, n’en déplaise à Ahmad. Et cette arrestation constitue une honte pour les Malgaches. Si cette interpellation a été faite avec diplomatie, du genre envoyer une convocation à Ahmad, le président de la CAF a eu raison. Mais, ce qui s’était passé dans la capitale française fut une arrestation devant tout le monde dans son hôtel à Paris par la Police française. Un fait déshonorant pour le commun des mortels.

Il est à signaler qu’en ce qui concerne ce président de la CAF, depuis qu’il était Secrétaire d’Etat à la Jeunesse et des Sports et président de la Fédération Malgache de Football (FMF) pendant des dizaines d’années, il n’a jamais réussi à qualifier le football malgache à une phase finale de la CAN. Mais aujourd’hui qu’il est à la tête du football du Continent il s’érige en donneur de leçon. De qui se moque-t-on ?

F.A.R

Lire aussi