La Gazette de la grande ile

Poème : « La cogestion »

Publié le 13 juin 2019

– La cogestion existe dans les affaires économiques,

aussi bien dans les affaires financières et politiques

un quasi-contrat consistant dans l’intervention d’un pays

qui n’est autre qu’un accord de coopération, ceci dit.

On peut penser à la mise en place d’une commission

Franco-malgache pour régler définitivement la possession

des Iles éparses qui se trouvent dans nos eaux territoriales

reconnues comme telles par l’ONU en finale.

– Mais devant l’hésitation, l’atermoiement de nos

     dirigeants

La France a décidé d’en prendre possession, flagrant

geste dirons-nous, mais c’est la triste réalité

et ce depuis des années.

Nous voilà réveillés de notre torpeur, réclamant

les Iles éparses qui nous appartiennent en proposant

la mise en place d’une mixte commission

pour aboutir enfin, je suppose, à une cogestion.

– Les accords de coopération de 1960 ont été considérés

comme « accords d’esclavage » pour une « indépendance retrouvée »

car  ce n’est qu’une pure et simple accord de cogestion

peut-être qu’on n’a pas bien souligné la définition

Les accords de 1960, ont été renégociés en 1972 pour

bien souligner que Madagascar est un pays souverain.

Ceci a été fait, le paroxysme de joie a été atteint.

– Nous revoilà à la case départ car un bataillon

de militaires, commandé par le colonel Duchesne

il fut un temps, Antananarivo en 1895 a été envahi

pour devenir hélas une colonie

En 2019, un bataillon (1) de l’Armée française prendrait part

aux manifestations

entre autres militaires du 26 Juin, fête de célébration

de l’Indépendance de Madagascar. Qui l’eût cru ?…

Mais, ainsi va la vie, comme on dit.

Andrainarivo, le 07 Juin 2019, MADERA

(1) Le journal l’Express du 07 Juin 2019

« Paul Kagamé en  invité d’honneur »

 

Lire aussi