La Gazette de la grande ile

CIM Ambohidahy : Risque de corruption et de prolifération des escrocs?

Publié le 13 juin 2019

Les problèmes lors de la délivrance des « faux » permis et cartes grises biométriques refont surface. Au centre immatriculateur Ambohidahy, les titulaires de ces documents arrivent très tôt le matin pour procéder au remplacement. Le centre immatriculateur ne reçoit qu’un nombre limité de dossiers en une journée. Pour augmenter leur chance, certains titulaires arrivent sur place dès 3 heures ou 4 heures du matin. Mais même ceux qui arrivent de bonne heure peuvent ne pas être reçu. Ainsi, on craint que cette situation ne favorise une fois encore la prolifération des escrocs. Comme ce fut déjà le cas auparavant.  En outre, les responsables pourraient aussi être tentés de se livrer à des actes de corruption à défaut d’organisation. Les responsables en charge de la délivrance de ces documents doivent ainsi changer d’organisation. Soit en augmentant le matériel nécessaire à la confection de ces permis et cartes grises, soit en augmentant le nombre de personnel qui y travaille. Un large délai devrait également être accordé aux titulaires pour procéder à ce remplacement, cela pour éviter les encombrements.

Ranaivo

 

Lire aussi