La Gazette de la grande ile

Collectivités territoriales décentralisées : A placer au cœur du développement

Publié le 24 juin 2019

L’instauration de la Bonne Gouvernance est une volonté émise par le chef de l’Etat à travers la Politique Générale de l’Etat (PGE) dans laquelle figure l’axe de l’autonomisation et la responsabilisation des collectivités territoriales décentralisées(CTD). Ces dernières sont notamment vouées à avoir plus de latitude dans le processus de développement du pays à travers une politique de décentralisation budgétaire.

Plus rapporte Juin 2019 | ECONOMIE ET FINANCES Par l’équipe de la DGFAG, devenant acteurs principaux du développement du pays au niveau local à travers la PGE, les CTD sont amenés à avoir plus de moyens pour permettre aux représentants étatiques au niveau local de participer pleinement aux actions allant dans le sens de l’émergence.

La Loi de finances rectificative 2019 a ainsi été élaborée pour rendre effective non seulement la décentralisation budgétaire, mais aussi administrative. Cela se traduit par l’octroi de moyens financiers aux CTD mais aussi par l’appui du gouvernement aux actions des CTD liées à la conservation de l’environnement, au renforcement des résiliences locales, au maintien de l’ordre et de la sécurité dans ces localités, à la gestion des migrations, à l’amélioration de l’accès de la population aux logements décents, aux infrastructures et services sociauxde base, et les initiatives de développement local.

Et l’identique source de préciser davantage que la LFR 2019 prévoit ainsi la consolidation des transferts financiers vers les CTD à hauteur de 23 milliards d’ariary, s’ajoutant aux 12,26 milliards d’ariary prévus pour les régions suivant l’arrêté n°9483/2018 relatif à l’harmonisation de transfert des subventions liées au fonctionnement allouées par l’État au profit des Collectivités Territoriales Décentralisées, et le décret n°2007-347 du 30 avril 2007, relatifs à l’indemnité mensuelle des membres du comité du Fokontany.

Pour appuyer les CTD dans leur élan vers leur autonomie et vers la décentralisation budgétaire émergente, le gouvernement les accompagne dans leur renforcement de capacité par la mise en place d’un programme de réformes de l’administration et de modernisation de l’action publique des collectivités territoriales. Le projet « Développement des capacités de chefs des circonscriptions administratives et territoriales » permettra également l’accomplissement de ces actions par l’intermédiaire de l’acquisition d’engins destinés à la construction de routes au profit des 23 régions.

À travers la LFR, la volonté de l’Etat d’apporter des améliorations dans la gouvernance des collectivités territoriales est priorisée, ainsi les efforts devraient être conséquents à tous les niveaux.

Le pouvoir appartenant au peuple, les décisions administratives concernant les problèmes régionaux et locaux se doivent d’être efficaces et les CTD en sont les maitres d’œuvres.

 

Lire aussi