La Gazette de la grande ile

Agriculture : Le pays a encore tout à apprendre !

Publié le 24 juin 2019

Madagascar est certes un pays à vocation agricole, mais n’empêche qu’il a encore tout à apprendre. L’agriculture emploie dans les 80% de la population active, pourtant les productions locales sont loin de suffire pour les besoins locaux surtout dans le domaine de la riziculture dont le mode de pratique date de l’ancien temps. Il ne faut pas se voiler la face, le secteur agricole dans la Grande Ile a besoin de perfectionnement si l’on veut espérer améliorer la production agricole de Madagascar surtout que le secteur fait vivre un grand nombre de foyers. Comme Madagascar a encore tout à apprendre dans le domaine du secteur agricole, une délégation du ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche devrait représenter le pays à la conférence internationale sur le développement de la riziculture entre la Chine et l’Afrique. Qui se déroulera à Changsha en Chine du 26 au 29 juin 2019. Notons que la Chine est l’une des pionnières de la riziculture, d’autant plus que le riz est aussi un aliment de base pour les Chinois tout comme les Malgaches à la différence que les Malgaches n’arrivent pas à produire assez pour assurer la consommation locale d’où le besoin de toujours recourir à l’importation pour pallier le manque. Il n’est pas nécessaire de spécifier que la Chine a ouvert la voie à la culture du riz hybride et Madagascar veut suivre le pas. Par ailleurs, la production de l’hybride bat déjà son plein dans la localité de Mahintsy dont le rendement se voit quadrupler par rapport à celui du riz conventionnel à Madagascar. La Grande Ile n’a rien à perdre dans le partage d’expérience avec les pays performants comme la Chine dans le secteur agricole à condition que les expériences acquises fassent l’objet de pratique et de partage au niveau des paysans pour améliorer la production rizicole à Madagascar.

Jean Riana

Lire aussi