La Gazette de la grande ile

Barea : Le renouveau patriotique

Publié le 14 juillet 2019

Les Barea vont revenir au pays sans la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Pourtant, nos footballeurs ont été victorieux. Ils ont gagné le cœur de leurs compatriotes. Il convient d’examiner cet évènement sous différents angles.

  Au regard de l’histoire du sport. C’est la première fois que l’équipe nationale malgache de football va aussi loin dans une compétition internationale. Ses prouesses en Egypte nous autorisent à croire qu’elle ira plus loin lors de la prochaine édition de la CAN. Le football qui était en perdition à Madagascar a retrouvé subitement ses lettres de noblesse. C’est redevenu le sport-roi grandement adulé et extrêmement médiatisé.

Analyse socio-psychologique. Les victoires successives des Barea ont provoqué un sentiment d’unité et de fierté, d’une ampleur sans précédent. Nos joueurs ont réussi à fédérer tous les Malgaches, sans distinction d’âge, de sexe, de race et de condition sociale, comme personne n’a pu le faire auparavant. Les Bareas ne sont pas uniquement des vedettes du ballon rond. Ils sont également des héros nationaux et vont assurément susciter des vocations.

Du point de vue politique. Le régime en général, et Andry Rajoelina en particulier, ont tiré profit de la réussite des Barea. Avant même le début de la compétition, le Chef de l’Etat a eu l’intelligence d’intervenir personnellement auprès des joueurs. Son engagement a encouragé les sponsors à marcher sur ses pas.  La ferveur de la population et le soutien des autorités ont fortement motivé les footballeurs.

Folojaona

Lire aussi