La Gazette de la grande ile

Sécurité : Madagascar déclassé par les Etats-Unis !

Publié le 19 juillet 2019

Si les hélicoptères et la centaine de pick-up flambant neufs dotant les forces de l’ordre ont impressionné le public lors de la parade militaire du 26 juin, ces matériels n’impressionnent guère les Etats-Unis et les grands pays anglophones. En tout cas, ils ne rassurent guère les gouvernements de ces pays qui s’inquiètent sur la sécurité de leurs citoyens visitant Madagascar.

Trois semaines après la célébration de la fête nationale malgache  durant laquelle le renouveau des forces armées a été mis en exergue, les Etats-Unis viennent de déclasser Madagascar en matière de sécurité. La Grande Ile est désormais classée 2 sur une échelle allant de 1 à 4 (du bon au mauvais). Ce nouveau classement est intervenu lundi dernier et fait suite aux risques accrus en matière de crime.

Adressée aux touristes américains, cette alerte avertit que « des crimes violents, tels que vols à main armée et voies de fait, peuvent se produire dans tout Madagascar et en particulier dans:

– Antananarivo, Nosy Be, Toamasina (Tamatave) et Mahajunga

– Parcs nationaux d’Ankarana et de la Montagne d’Ambre adjacents à Diego

– Isalo

– Zone générale autour de Tolagnaro (Fort Dauphin), au sud de la route nationale (RN) 7 et de la RN 27 (à l’exclusion de la zone touristique située sur les routes côtières entre Ambovombe et Farafangana)

– Batterie Beach, au nord de Toliara (Tuléar) ».

Pour le gouvernement canadien qui a également émis une alerte sur Madagascar le 13 juin dernier, la place de la Batterie au nord de Toliara est à éviter absolument. Ce pays estime aussi que le taux de criminalité est très élevé à Madagascar et les risques sont très importants pour les touristes.

En Grande Bretagne, le Forigne Office et le bureau du Commonwelath ont aussi le même avis d’alerte le 13 juillet dernier et conseille à ses ressortissants d’être vigilants et de suivre les conseils des autorités locales.

D’après les dépêches internationales, ces alertes sont préjudiciables au tourisme malgache qui est pourtant en plein essor avec une progression estimée à 19 % cette année.

Sa

Lire aussi