La Gazette de la grande ile

Prise de fonction du nouveau DG du BIANCO

Publié le 14 août 2019

Lors d’une cérémonie haute en couleur la semaine dernière,  le nouveau DG du BIANCO a procédé à sa prestation de serment et va donc prendre effectivement ses fonctions.  Sa nomination a tardé  puisque l’ancien a fini son mandat le 23 juin et un certain nombre de personnes,  au sein même du BIANCO attendait le changement…L’ancien DG ou son entourage très proche ayant fait des déçus, il semblerait,  ces derniers mois et particulièrement durant les périodes précédant les élections présidentielles.  La prise de fonction du nouveau DG et ce qu’il apportera comme vent nouveau est donc attendu d’autant que le Président de la République lui même a fait savoir qu’il n’interférerait pas et respectera l’indépendance  du BIANCO. Les cartes sont donc entre les mains de Andrianirina Laza Eric et ce ne sont pas les dossiers qui manquent.  Ce que les citoyens attendent de lui ce n’est pas seulement s’attaquer aux gros poissons, mais lutter contre la corruption sous toutes ses formes et surtout faire preuve de neutralité. Les principales critiques émises contre le BIANCO est de faire deux poids deux mesures, de s’en prendre à ceux qui ne sont pas proches du régime et de laisser faire ceux qui le sont.

C’est vrai qu’il y a eu l’affaire Claudine qui a défrayé la chronique et que l’on met au crédit du Bureau Territorial du BIANCO à Antananarivo, mais il y a eu aussi l’affaire des copies de concours d’entrée à l’Ecole Nationale de la Magistrature dont on n’en parle plus et sur laquelle d’ailleurs l’ancien DG n’a pas beaucoup communiqué. Il y a également eu l’arrestation spectaculaire de Mbola Rajaonah et de Eddy Bois de Rose, mais dont on n’en sait plus grand chose sinon que le premier avait été acquitté pour une des affaires le concernant.  On ne parle plus de Bekasy, sur lequel aujourd’hui le silence semble être complet,  le personnage se promenant  au vu et au su de tous à Antananarivo.

Quant aux proches de l’actuel régime,  les langues se délient concernant le SG du parti au pouvoir et candidat à la fédération de football.  Puisque le nouveau DG a les coudées franches, que l’indépendance du Bureau a été annoncé “urbi orbi” lors de sa prise de fonction,  reste pour lui à exercer librement sa fonction, sa compétence étant incontestée et des différents DG qui se sont succédés c’est de loin celui qui peut se targuer d’avoir suivi autant de formations de haut niveau. Probablement que le nouveau DG connaît les deux autres noms non retenus par le Président de la République,  il pourrait être judicieux pour lui de se nourrir aussi des expériences  ou des projets des deux autres qui ont certainement de bonnes idées dans le cadre de la lutte contre la corruption.

D.R.

Lire aussi