La Gazette de la grande ile

Port de Toamasina : Qui en veut au DG ?

Publié le 19 août 2019

Alors que les travaux d’extension du port de Toamasina battent leur plein, l’ambiance n’est pas vraiment au beau fixe. Du moins, d’après certains commentaires sur les réseaux sociaux qui ne connaissent visiblement pas l’histoire de ce port mythique réputé pour ses vols, ses magouilles et surtout ses grèves à répétition.

Tout cela fait cependant partie du passé. Et depuis dix ans, la réforme institutionnelle du port s’est achevée avec la constitution de la SPAT (Société du Port d’exploitation à gestion Autonome de Toamasina), après la mise en concession du terminal conteneur avec la MICTSL et de la manutention des marchandises conventionnelles par la SMMC. Formé spécialement sur place puis dans plusieurs pays étrangers , Christian Avellin assure la direction générale de la SPAT depuis sa constitution en janvier 2019. Il est assisté par de nombreux cadres expérimentés que certains trouvent « trop vieux  pour assurer l’avenir ».

Les usagers du port sont toutefois unanimes : depuis que Christian Avellin et son équipe sont là, la port de Toamasina a changé de fond en comble. Un changement que certains veulent s’arroger. Et lâches comme ils sont, ils n’ont d’autre moyen pour chercher à déloger l’équipe en place que par la calomnie à travers facebook en piratant de surcroît l’adresse d’un honnête citoyen.

Le procédé rappelle ce qu’a subi le jeune DG de la Jirama que la ministre Lalatiana Rakotokondrazafy et son époux Andriantongarivo n’ont cessé de tirer sur facebook jusqu’à ce que la cible soit limogée. C’est à croire que facebook serve de champ de tir avant d’amener la cible à la guillotine. Dans le cas présent, le et les auteurs des critiques médisantes contre Christian Avellin et son équipe sont forcément partisans du président Andry Rajoelina. Cela ne veut pas dire que le chef de l’Etat est derrière cette manœuvre mais que les auteurs ne peuvent prétendre remplacer l’actuel DG du port de Toamasina sans être proche du président de la République.

En tout cas, ce genre de manœuvre est préjudiciable pour les victimes mais aussi le port de Toamasina pourtant engagé dans de gros chantiers d’extension avec le Japon dont la seconde phase est en cours de préparation. D’ailleurs, c’est à cause de l’importance du port et des travaux d’extension que le président Rajoelina a nommé président du conseil de la SPAT, le SG de la présidence Valery Ramonjavelo. Ce dernier sait pertinemment ce qui se passe au sein de la société et de cette grosse infrastructure. Qu’il se manifeste non point pour répondre à des lâches auteurs du facebook, mais pour rassurer les dirigeants et les partenaires du port.

Sa

Lire aussi