La Gazette de la grande ile

Filière bovine : 10 000 bovins à identifier avant la fin de cette année

Publié le 11 septembre 2019

Toujours dans la lutte contre le vol des bovidés, le président de la République a lancé officiellement le projet d’implantation des puces électroniques sur les bovins, un de ses engagements. Dans le cadre de la réalisation du programme, par rapport aux puces pour les bovidés, une réunion a été tenue par les responsables ainsi que les opérateurs du secteur. 10 000 bovins devraient être identifiés avant la fin de cette année. Ainsi, le nouveau calendrier pour arriver à bout de cet objectif a été communiqué. La région du Bongolava aura ses puces du 2 au 22 novembre prochain, Le Menabe du 10 au 30 novembre et enfin le Melaky du 20 novembre au 10 décembre. Par ailleurs, les puces, en tirant parti de la technologie GPS et RFID, servent à authentifier, tracer et à géolocaliser les zébus. L’objectif en est de contribuer à leur protection et à la lutte contre l’insécurité dans le pays. Concernant l’impact des puces insérées dans les bovins, les responsables techniques assurent que les dispositifs ne sont ni dangereux pour l’animal ni pour sa viande. En outre, l’entreprise qui fournit les puces électroniques est Genius Technologie. Une entreprise de jeunes malgaches ingénieurs. Certes, Madagascar a un long chemin à parcourir dans la lutte contre le vol des bovidés.  A noter que le trafic des bovidés dans la Grande Ile persiste toujours jusqu’ici. Un ressortissant chinois responsable de la tentative d’exportation de 27 tonnes d’abats de zébus a été saisi ce 5 septembre dernier à Ampefiloha et a été placé sous mandat de dépôt. Cependant, l’implantation des puces électroniques sur les zébus parviendra-t-elle à éradiquer le phénomène d’insécurité à Madagascar ?

Nandrianina A

 

 

Lire aussi