La Gazette de la grande ile

Edito : Le summum de l’hypocrisie

Publié le 11 septembre 2019

Autant le Président de la République fait preuve de retenue et d’honnêteté que l’on ne peut que saluer, autant certains de son entourage font preuve de zèle  démesuré mêlé d’hypocrisie quant à la venue du Pape à Madagascar.  En effet, certains zélés du régime évoquent que la venue du Pape va changer bien des choses face à l’actuel déclin de valeurs morales. Pour beaucoup et particulièrement ceux qui vivent au quotidien la foi chrétienne et particulièrement les catholiques sincères pratiquants,  la venue du Pape est effectivement source d’espoir,  espoir de changement,  accroissement de la foi, renouveau et paix. Pour ceux là et pour les chrétiens en général et parfois même pour les athées,  face au déclin des valeurs morales, ils ne jouent pas au justicier mais font l’effort surhumain de prier pour ceux qui les persécutent et peut-être même de pardonner, de prier pour ceux qui leur font du mal au quotidien ou ceux qui font du mal à leurs proches. Les personnes sincères s’intéressent à la foi, au Christ, au Pape mais ne mettent pas sur un piédestal le Président de la République, qui d’ailleurs ne cherche pas à ramasser autour de lui une quelconque gloire quant à la venue du Pape et qui ne se sert pas de cette venue du Pape pour se refaire une virginité politique, pour se mettre en avant et c’est tout en son honneur.

Ce sont ceux qui veulent être bien vus par lui, les flatteurs serviles du régime  qui le mettent sur un piédestal,  le mettant sur le même pied d’égalité que le Pape non pas en tant que Chef d’Etat mais en tant que “semeur de paix et d’espérance” ce que le Président de la République lui même ne prétend  pas être. Ce n’est pas la venue du Pape trois jours à Madagascar qui amènera du jour au lendemain les égoïstes jusqu’à la moelle  à devenir altruistes, ce n’est pas la venue du Pape trois jours à Madagascar qui va rendre les corrompus notoires saints et incorruptibles du jour au lendemain, ce n’est pas la venue du Pape trois jours à Madagascar qui va rendre présents et aimants vis à  vis de leurs enfants des parents absents et pas aimants, ce n’est pas la venue du Pape trois jours à Madagascar qui va changer du jour au lendemain des personnes intolérantes si imparfaites en saintes, ce n’est pas la venue du Pape trois jours à Madagascar qui va faire en sorte que ceux guidés exclusivement par l’argent et qui ignorent les autres se mettent finalement à être généreux…Le discours du Pape  à Iavoloha devrait faire réfléchir tous ceux qui ont une once de responsabilité dans le pays et même tout un chacun quant au ” service “. Ceux qui exercent une fonction politique, qui sont  dans les hautes sphères de décisions politiques devraient en tirer de la graine, qu’ils sont là pour “servir” leurs concitoyens et en particulier les plus pauvres… et pour servir ils devraient aller voir et approcher de très près le vécu de leurs compatriotes et non se complaire dans leur tour d’ivoire luxueuse.

Pour servir ils devraient enlever leurs ouillères et cesser ces discours fleuves qui méprisent simplement la pauvreté dans laquelle s’enfoncent leurs concitoyens, pour servir les dirigeants devraient apprendre à écouter d’autres voix que celles hypocrites qui leur dressent un portrait mirobolant d’eux et qui prétendent que tout va bien…surtout quand ces voix sont portées par les spécialistes en déclin de valeurs morales. Si les zélés du régime continuent de faire un culte de la personnalité à l’égard du Président de la République,  le Président de la République lui même jusqu’à maintenant a fait preuve d’humilité et n’a pas ramené les choses à lui quant à la venue du Pape. Le summum de l’hypocrisie vient de ces donneurs de leçons autour de lui qui ont oublié le minimum, faire d’abord une introspection, une auto critique avant de se positionner en donneur de leçons et s’étouffer en louanges sur la présence du Saint Père sur le territoire de Madagascar.

Claude Rakelé

 

 

 

Lire aussi