La Gazette de la grande ile

Trafic d’influence : Très répandu à Madagascar !

Publié le 18 septembre 2019

La corruption est à son summum à Madagascar vu que c’est devenu une pratique banale au sein de la société. Madagascar ne connaît aucun élan en termes de développement puisque la corruption est là pour bloquer le passage. La Grande Ile est la quatrième plus grande île du monde pourvu de richesses incommensurables, pourtant figure parmi les pays les plus pauvres du monde, rien d’étonnant avec la corruption élevée qui y règne. En effet, la corruption mine le développement vu que le phénomène n’arrange qu’aux riches avec le trafic d’influence qui règne en maître et ce dans toutes les institutions existantes à Madagascar. Ce n’est pas pour rien que le Pape François lors de sa visite dans le pays a mis l’accent sur le problème surtout que la culture de privilège et de corruption ne permet qu’à peu de personnes de vivre dans la richesse alors que la majorité vit dans la misère. Le taux de corruption élevé dans le pays a fait en sorte que l’écart de niveau de vie entre dirigeants et dirigés s’élargit un peu plus avec le temps. De nos jours, on n’arrive à rien si on n’a ni argent ni relation. Accablée par la pauvreté, la population malgache n’attend plus qu’un miracle se produit. La preuve, on assiste à une prolifération d’églises dans la Grande Ile faisant appel à plus de fidèles pour avoir plus de quête. Il faut dire que certaines personnes profitent de la situation en faisant de l’espoir un business. Les dirigeants d’église communément appelée secte vivent aisément contrairement aux fidèles qui galèrent pour trouver de quoi se nourrir « Mitrongy vo homana ». La culture de privilège qui règne dans le pays a fait en sorte que les pratiques censées être classées aux oubliettes redeviennent de nouveau d’actualité notamment la vindicte populaire. Il faut dire que la confiance ne règne plus entre la population et les autorités raison pour laquelle la population tente de faire justice à sa manière.

Jean Riana

Lire aussi