La Gazette de la grande ile

Les IMAGES dans les MOTS : Appelez-moi Petit Pedro !

Publié le 18 septembre 2019

Il y a quelque part un petit monsieur qui dit aimer vraiment les gens et qui ne cesse de faire le bien. Il ne fait jamais du mal et ne cherche que le meilleur pour la société. Il y a quelque part un député qui ne cesse de continuer ses campagnes électorales même s’il est déjà assis sur son fauteuil à Tsimbazaza. Il y a quelque part un député qui aime distribuer des petites choses pour les petits gens, des seaux et des cuvettes pour les lavandières des bas-quartiers de son arrondissement. Il y a quelque part un député qui aime bien se montrer. Dommage que les médias et les journalistes ne s’intéressent pas à lui alors il est forcé de faire des publi-reportages en payant ces derniers pour le montrer sur les médias afin qu’il puisse augmenter sa cote de popularité. Il aime bien la célébrité et la popularité mais personne ne s’intéresse à lui. Il y a quelque part un député qui aime bien parler et qui parle un peu trop. Il aime bien utiliser sa bouche pour monter des beaux discours pour dissuader le peuple qu’il est le meilleur, qu’il est saint et qu’il est modeste. Il y a quelque part un député qui dit aimer les pauvres et donne des petits repas pour eux, des petits repas qui ne peuvent les rassasier qu’une fois. Il aime bien son église pentecôtiste et il aide ce dernier dans les réhabilitations qu’on lui fait. Il y a quelque part un « mpikabary », écrivain et académicien malgache, oups…malagasy s’il vous plaît qui se dit aimer vraiment les « soatoavina » et les cultures malgaches et il fait tout pour montrer qu’il est le grand, même s’il est petit par sa taille, dans le domaine. Pas seulement dans ce domaine mais également et surtout dans « le domaine », c’est-à-dire celui de l’aménagement de territoire. Il y a quelque part un député qui aime déclarer des petites guéguerres aux autres, aux maîtres d’arts martiaux car il se dit être un karateka de haut niveau, aux journalistes car il se dit connaître les codes de la communication, aux politiciens car il prétend être le plus proche du président. Il y a quelque part un député qui aime bien couper les zizis des petits gars sans défense. Un député qui distribue des repas pour les pauvres vivants auprès des bacs à ordures, des repas qui ne leur tiendront que quelques heures. Le fait d’effectuer des œuvres caritatives est très bien, une très bonne initiative, mais est-il nécessaire de les faire sous les feux des projecteurs ? Tout ceci en criant: Chers journalistes, regardez-moi ! Publiez-moi ! Je travaille, je fais cela, je fais ceci ! Appelez-moi Petit Pedro car je m’occupe des pauvres ! Appelez le Pape ! En toute humilité, je fais cela pour les Malgaches. Franchement, les gens ont marre de l’arrogance et de la fausse modestie des politiciens comme cela.

Riri

Lire aussi