La Gazette de la grande ile

Téléphones portables vendus au marché de Petite vitesse : D’où proviennent-ils ?

Publié le 20 septembre 2019

La vente de téléphone portable a explosé depuis quelques années. Cet appareil étant devenu indispensable au quotidien pour la population que ce soit en ville ou à la campagne. Des portables de toutes les marques et de différentes provenances sont vendus ou échangés chaque jour dans les marchés de la capitale. Outre les magasins qui se sont déjà spécialisés dans la vente des appareils téléphoniques, le commerce informel de téléphone prolifère également à chaque coin de rue et sur les trottoirs de la ville. C’est le cas en particulier du marché de Petite vitesse. Le bord de la route est tout simplement envahi par les petits commerces informels de téléphone portable. Selon un de ces vendeurs de téléphone qu’on a pu aborder, plusieurs millions d’Ariary circulerait chaque jour autour de ce commerce informel de téléphone portable. La valeur des marchandises peuvent varier de 25.000 Ariary jusqu’à 5 millions d’Ariary voire plus. Interrogé sur la provenance de ces téléphones, le vendeur a affirmé que la plupart des appareils proviennent des magasins de grossiste de téléphone. D’autres sont des téléphones usagés que les propriétaires ont échangés avec un autre plus performant ou de plus en bon état. Ce dernier a reconnu que la plupart de ces téléphones échangés ne fonctionnent plus normalement. Pourtant ils continuent tout de même de les vendre aux passants qui ne font pas attention. Des téléphones volés seraient également écoulés en douce sur le marché de Petite vitesse. Il appartient donc à tout un chacun de prendre ses précautions en face de ces situations. Le plus étant d’éviter d’acheter ces téléphones vendus sur ces commerces informels. Les autorités doivent aussi redoubler d’efforts pour réduire autant que possible ces activités qui favorisent les actes des  malfaiteurs.

Ranaivo

 

Lire aussi