La Gazette de la grande ile

Filière vanille : 109 sociétés figurent sur la liste des exportateurs

Publié le 07 octobre 2019

Les dossiers de demandes d’agrément ont fait l’objet d’une étude approfondie, souligne le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat. Il importe de voir si l’opérateur dispose d’un dépôt, d’un magasin de stockage. L’objectif est de pouvoir assainir et professionnaliser le secteur. 109 sociétés figurent sur la liste des exportateurs agréés pour la campagne d’exportation de vanille 2019-2020. Pour 76 d’entre elles, il s’agit de renouvellement, et 33 sont de nouvelles demandes. Ce sont particulièrement ceux qui œuvrent dans l’informel qui nuisent à la filière, compte tenu des cueillettes prématurées des gousses de vanille, du manque de séchage, de la mise à l’emballage sous-vide alors que le taux de vanilline et d’autres normes doivent être respecté. Outre les nombreuses familles de planteurs et les employés des entreprises intervenant dans le secteur, la vanille  est le deuxième pourvoyeur de devises du pays.  Bref, on assiste actuellement à un ras le bol des acteurs de la filière vanille qui ont aussi du mal à encaisser toutes les mesures antiéconomiques et contraires au principe de la libéralisation de la filière. En tout cas, Madagascar risque de perdre son statut de leader mondial de la vanille, si des mesures ne sont pas prises. D’ailleurs, les autres pays producteurs tentent toujours de gagner leur place tout en jouissant de la mauvaise qualité de la vanille de la Grande Ile. Ce qui rendra difficile la concurrence sur le marché international. Actuellement, cet arôme trouve de moins en moins de preneurs sur le marché international face au cours de la vanille qui ne cesse d’augmenter.

Nandrianina A

Lire aussi